« Préservons les droits des personnes sur Internet : 1ère étape prenons conscience de la face cachée de nos navigations » par Marietta KARAMANLI

mardi 25 février 2014

A l’occasion de deux questions écrites posées respectivement en octobre 2013 ( parue le 10 /10 au Journal Officiel -JO) à la ministre de la justice, ministre des libertés, et en avril 2013 (parue le 30/04 au JO) à la ministre en charge de l’économie numérique, j’ai attiré l’attention du gouvernement sur les initiatives à prendre pour
- que les sociétés exploitant des moteurs de recherche sur Internet et les sites commerciaux partenaires de ceux-ci aient l’obligation de faire connaître aux internautes le suivi qu’ils font de leur connexion,
et
- qu’une campagne d’information soit lancée sur les droits des personnes sur Internet.
Si à ce jour aucune réponse n’a été faite à mes questions, j’entends renouveler prochainement mes interrogations aux responsables gouvernementaux.
Afin que vous puissiez juger par vous-même
- des traces que laisse votre passage sur Internet,
- des informations que s’échangent les sites qui font leur « fortune » en vous suivant et en vendant des informations vous concernant,
je vous invite à télécharger sur le site de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) une application qui vous montrera en temps réel les liens qui s’établissent entre ceux qui vous « pistent » et exploitent les informations vous concernant.
Cela pourrait être anodin, mais cela ne l’est pas€¦
Je ne manquerai pas de ré-insister pour que l’Etat prenne les mesures appropriées afin que les personnes soient informées des données qui s’échangent sur leurs besoins et leurs goà»ts sur Internet
Ceux qui défendent la liberté du commerce et la libre concurrence oublient parfois de faire valoir le droit des consommateurs à savoir et à choisir en liberté. Certains sites commerciaux utiliseraient les informations collectées pour modifier leurs offres, la proposition initiale fonctionnant comme un « leurre ».
Pour télécharger l’application, cliquer ou copier le lien suivant http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/
Cette application s’appelle Cookieviz.
Elle analyse les interactions entre votre ordinateur, votre navigateur et des sites et serveurs distants.
Je vous invite à me faire savoir ce que vous inspire l’exploitation de vos traces sur le Net.
Je remercie, ici, la CNIL, autorité administrative indépendante, pour cette initiative de sensibilisation.
A vos côtés, j’entends bien Å“uvrer pour préserver vos droits sur Internet.

Mes deux questions écrites en attente de réponse des ministres saisies

Question n° : 25856 de Mme Marietta Karamanli, (Socialiste, républicain et citoyen - Sarthe)

Ministère interrogé / Justice / Rubrique > télécommunications protection données personnelles
Question publiée au JO le : 30/04/2013 page : 4678

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la protection des données personnelles des internautes. En utilisant des moteurs de recherche, les personnes utilisant le net peuvent se retrouver suivis par des annonceurs du seul fait d’avoir fait une demande de produits ou de services en tapant des mots clefs ou après avoir été une seule fois sur un site commercial. Après avoir parcouru celui-ci, de la publicité pour les produits recherchés ou consultés s’affiche sur les autres sites visités.
À aucun moment, il ne leur est demandé leur accord pour être, de la sorte, démarchés tout au long de leur utilisation du net. Ces situations sont attentatoires au respect de la vie privée et à une information loyale et acceptée. Certains paramétrages des moteurs de recherche seraient de nature à envoyer aux sites une requête de « non suivi » mais les sites répondent comme ils l’entendent à cette demande. Elle souhaite connaître les mesures envisagées par le Gouvernement français en lien avec les autorités européennes pour obliger les sociétés exploitant les dits moteurs de recherche et les sites commerciaux partenaires de ceux-ci à faire connaître le suivi des particuliers et à demander aux personnes leur autorisation pour les démarcher de façon constante en enregistrant leurs besoins et goà»ts.

Question n° : 36000 de Mme Marietta Karamanli, (Socialiste, républicain et citoyen - Sarthe)
Question écrite Ministère interrogé / PME, innovation et
économie numérique
Rubrique télécommunications Internet protection des données
privées
Question publiée au JO le : 13/08/2013 page : 8585
Date de changement d’attribution : 08/10/2013

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur l’utilité qu’il y aurait à lancer une grande campagne d’informations sur les droits des personnes sur internet. Une telle campagne pourrait viser à donner des conseils et outils simples pour mieux séparer sa vie professionnelle et personnelle sur le net, connaître et déjouer les traces laissées sans en avoir conscience sur les sites et réseaux, mieux protéger sa ou ses connexions.
Elle lui demande ce qu’elle pense de cette suggestion visant à protéger les personnes, leur intimité et dignité à l’ère du numérique.