Marietta KARAMANLI s’inquiète de la dégradation des moyens du Lycée Le Mans-Sud et plaide pour des conditions favorables à la réussite des élèves

dimanche 15 avril 2012

A l’occasion de la préparation de le prochaine rentrée scolaire 2012-2013 par le Rectorat et la direction départementale Académique, les moyens attribués au lycée Le Mans-Sud apparaissent comme étant en baisse.
Je suis intervenue auprès du Recteur d’Académie pour que la dégradation continue des moyens constatée ces dernières années cesse.
Une nouvelle diminution de la dotation horaire globale conduirait à
- une augmentation du nombre d’élèves par classe,
- un affaiblissement des travaux en groupes à effectifs réduits (ateliers ou laboratoires),
- ou encore à la remise en cause de certaines options...toutes choses qui tendent à rendre moins favorable la scolarité des élèves venant de milieux sociaux divers.
Je considère que l’école, de la maternelle à l’Université, en passant par le collège et le lycée, doit rester une priorité de la Nation et que l’évolution des moyens doit être expliquée, tenir compte de la diversité élèves et des objectifs de réussite fixés.
Aujourd’hui comme demain, je serai vigilante sur le sujet.

Ma lettre au Recteur de l’Académie des Pays de la Loire à propos de la situation du lycée Le Mans-Sud

Monsieur le Recteur,
Je me permets d’attirer votre attention sur la situation du lycée Le Mans-Sud.
La dotation horaire globale du lycée diminuera de cent heures par semaine à la prochaine rentrée alors même que l’effectif lycéen sera en augmentation de 130 élèves.
Cette situation conduit mécaniquement à augmenter le nombre d’élèves par classe, diminuer les travaux en groupes à effectifs réduits (ateliers ou laboratoires), à remettre en cause certaines options, à diminuer l’accompagnement personnalisé en seconde générale.
Les élèves, les familles, les enseignants et les élus s’inquiètent légitimement d’une situation qui se dégrade avec régularité depuis cinq ans.
Je souhaite qu’il vous soit possible de réexaminer cette situation en tenant compte à la fois de la diversité socio-professionnelle des élèves de cet établissement et des conditions utiles à leur réussite.
Espérant votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Recteur, à l’assurance de mes salutations les meilleures.
Marietta KARAMANLI