Projet de création d’un poulailler industriel, Marietta KARAMANLI fait part au Préfet des légitimes interrogations des habitants de la circonscription

dimanche 24 juin 2012

Fin mai 2012, j’ai écrit à Monsieur le Préfet de la SARTHE pour lui faire part des interrogations formulées par de nombreux habitants à propos d’un projet de création de poulailler industriel sur la commune du Breil sur Mérize.
Ce projet d’élevage accueillerait 180 000 animaux et est donc industriel.
Il suscite trois types d’interrogations.
D’une part il est à proximité du domaine du Pescheray, parc de verdure avec un château du 16ème siècle et zoologique, ce qui laisse à craindre une dénaturation de son environnement.
D’autre part, ce projet, de par sa nature, est potentiellement générateur de nuisances (bruit, odeurs, €¦) et de rejets perturbateurs de l’environnement.
Enfin il constitue un projet économique qui peut mettre à mal des efforts faits par de nombreux producteurs locaux visant la qualité des produits et le respect des équilibres d’une production « raisonnée ».
J’ai donc demandé au représentant de l’Etat "de mettre en oeuvre toutes les procédures visant à assurer l’information, la concertation, la mise en perspective des avantages éventuels et des inconvénients assurés de ce projet en vue de son réexamen."
Je ne manquerai pas de vous faire part des suites données.
Marietta KARAMANLI

Mon courrier à Monsieur le Préfet de la SARTHE

Monsieur le Préfet,

Je me permets d’attirer votre attention sur le projet d’un poulailler géant sur la commune du Breil sur Mérize. Ce projet d’élevage accueillerait 180 000 animaux et serait donc à dimension industrielle.
Ce projet suscite de nombreuses interrogations parmi les habitants du secteur.
D’une part ce projet sera installé à proximité du domaine du Pescheray. Ce dernier est un parc de verdure avec un château du 16ème siècle et un parc zoologique. Il constitue à ce titre un haut lieu du tourisme dans cette partie du département. Nos concitoyens craignent, à juste titre, une dénaturation de son environnement.
D’autre part, ce projet, de par sa nature, sera générateur de nuisances (bruit, odeurs, €¦) et une source potentielle de rejets perturbateurs de l’environnement.
Enfin par sa dimension et son objet, la production d’une très grande quantité d’Å“ufs à destination des grandes surfaces, il constitue un projet économique qui s’écarte des efforts faits par de nombreux producteurs locaux visant la qualité des produits et le respect des équilibres d’une production « raisonnée ».
De nombreux habitants m’ont fait part de leurs réserves et refus d’un projet dont l’impact environnemental et économique dépasse le seul cadre du voisinage immédiat. Ils souhaitent une concertation élargie et des réponses à leurs questions sur l’ensemble des points évoqués. Ils souhaitent aussi que l’enquête publique retrace au plus près leurs avis formulés de façon prudente mais résolue sur ces questions et leurs attentes.
Partageant leurs préoccupations je souhaite que vous puissiez prendre en compte ces demandes et mettre en oeuvre toutes les procédures visant à assurer l’information, la concertation, la mise en perspective des avantages éventuels et des inconvénients assurés de ce projet en vue de son réexamen.
Je vous remercie de bien vouloir m’informer des suites que vous voudrez bien donner à mon courrier.

Vous remerciant par avance de votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de mes salutations distinguées.

Marietta KARAMANLI