"Report du train vers la route : 16 000 camions en plus sur les routes du département" Marietta KARAMANLI interroge le ministre sur la diminution du transport des marchandises par le train

lundi 27 février 2012

Dans une question écrite parue au Journal Officiel le 14 février dernier, j’ai interrogé le ministre chargé des transports sur la diminution du transport de marchandises par train (le fret) dans notre département. La diminution du transport par wagon unique conduit à mettre sur les routes 16 000 camions en plus. Cette situation est particulièrement aigüe en ce qu’elle concerne le transport des matériaux extraits des carrières de Voutré vers Montfort-Le-Gesnois. Ce report pose plusieurs problèmes : diminution de l’activité de fret, augmentation des émissions de CO2, risques de circulation routière accrus. je lui demande de faire revenir ce trafic vers le rail.

Le texte de ma question écrite

13ème législature, Question N° : 128497 de Mme Marietta Karamanli ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche - Sarthe )

Question écrite, Ministère interrogé > Transports

Question publiée au JO le : 14/02/2012 page : 1233

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de M. le ministre auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports, sur les conditions d’évolution du fret ferroviaire dans le département de la Sarthe.
En effet, le transport de nombreux matériaux et marchandises ne se fait plus par train mais par camion. Ce report du trafic ferroviaire vers le transport routier concerne environ 400 000 tonnes de matériaux et marchandises soit l’équivalent de 16 000 camions de plus sur les routes du département.
Est notamment concerné le transport de matériaux extraits des carrières de Voutré vers Montfort-le-Gesnois où se situe une gare de stockage pour 250 000 tonnes et 10 000 camions.
Cela pose trois problèmes cumulatifs :
- une baisse de l’activité du fret par rail,
- une augmentation des émissions de CO2
et
- un problème de sécurité du trafic lié à une circulation sur route plus importante avec des véhicules plus souvent impliqués dans les accidents de la route.
Elle lui demande quelles mesures il envisage pour revenir à un transport de marchandises par rail, assurer une réduction des émissions de carbone et la sécurité et la fluidité du trafic sur les routes concernées.

Texte de la réponse