Marietta KARAMANLI demande le rétablissement de l’allocation équivalent retraite pour les chômeurs les plus âgés ayant le nombre de trimestres de cotisation pour partir à la retraite mais pas l’âge minimum

mercredi 6 avril 2011

J’ai demandé, dans une question écrite et parue au journal officiel, au ministre du travail le rétablissement de l’allocation équivalent retraite (AER) ou une nouvelle allocation comparable. La première a été supprimée par le gouvernement à compter du 1er janvier 2011.
Elle permettait aux chômeurs ayant le nombre de trimestres de cotisation retraite et ne trouvant pas de travail de bénéficier d’un revenu de remplacement ou de complément jusqu’au moment où ils atteignaient l’âge légal de départ en retraite. Avec le recul de l’âge légal de la retraite, la situation s’est aggravée.
Selon moi, le Gouvernement doit mettre en place un nouveau dispositif que l’Etat financera, l’assurance-chômage devant, elle, financer le revenu de remplacement des demandeurs d’emploi seniors qui n’ont pas le nombre de trimestres requis.
C’est là encore une question de justice.

Retrouvez le texte intégral de ma question

Question publiée au JO le : 29/03/2011 page : 3034

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de M. le ministre du travail, de l’emploi et de la santé sur la situation des demandeurs d’emplois les plus âgés dits « seniors ».
Depuis le 1er janvier 2011, l’allocation équivalent retraite (AER) n’existe plus. Avec l’AER ceux qui avaient le nombre de trimestres de cotisation retraite pouvaient jusque là bénéficier d’un revenu de remplacement ou de complément jusqu’au moment où ils atteignaient l’âge légal de départ en retraite.
Plus de 30 000 demandeurs d’emploi seniors sont et seront désormais contraints, chaque année, de vivre dans la précarité parce qu’ils n’ont pas l’âge minimum requis pour partir en retraite alors qu’ils ont déjà acquis les droits pour bénéficier de leur retraite à taux plein.
Le report de l’âge légal de départ en retraite de 60 à 62 ans, instauré par la loi du 9 novembre 2010, a donc bien aggravé la situation des demandeurs d’emploi les plus âgés.
Le rétablissement d’une allocation équivalent retraite pour tous les demandeurs d’emploi ayant le nombre de trimestres de cotisation retraite requis apparaît donc comme nécessaire.
Elle lui demande donc les mesures qu’entend prendre le Gouvernement pour mettre en place un nouveau dispositif qu’il appartiendra à l’État de financer, l’assurance-chômage devant, elle, financer le revenu de remplacement des demandeurs d’emploi seniors qui n’ont pas le nombre de trimestres requis.