" Immigration : aller au-delà du drame de Lampedousa", retrouvez l’analyse de Marietta KARAMANLI pour la Fondation Jean-Jaurès

samedi 18 janvier 2014

Dans une note parue le 2 janvier 2014, et rédigée à la demande de l’Observatoire « Droit, justice, institutions » de la Fondation Jean-Jaurès, j’ai, en complément d’une autre contribution, celle d’Yves Pascouau, chercheur, apporté mon analyse sur les enjeux, les contraintes, et la voie à emprunter pour prévenir les drames de l’immigration en Europe comme celui de Lumpedousa.
L’immigration naît des conflits aux portes de l’Europe, de la misère économique, du souhait de retrouver de la famille ou du désir individuel, parfois illusoire, d’une vie rêvée meilleure.
Des progrès ont été réalisés ; de nouvelles étapes sont à franchir.
Comme je le dis la réévaluation des politiques d’asile et d’immigration de
l’Union passe par l’idée, qui doit être partagée par tous les Etats membres, que nos frontières extérieures, qu’elles soient maritimes ou terrestres, sont les frontières de tous.
Marietta KARAMANALI

La note de la Fondation Jean-Jaurès à télécharger à la suite