Marietta KARAMANLI a participé à la 54 ème Conférence des Organes Parlementaires Spécialisés dans les Affaires de l’Union des Parlements de l’Union Européenne (COSAC) ; elle y a défendu la nécessaire solidarité des Etats membres face à la crise migratoire et demandé le respect de la distinction « intégration » et « voisinage » face à d’éventuels candidats

mercredi 30 décembre 2015

Les 30 novembre et 1er décembre 2015 j’ai participé à la réunion des représentants des parlements nationaux des Etats membres de l’UE à Luxembourg, et ce à l’occasion de la 54ème Conférence des Organes Parlementaires Spécialisés dans les Affaires de l’Union des Parlements de l’Union Européenne (COSAC), Vice-présidente de la commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale, j’y étais accompagnée de M. Philip Cordery (PS) et M. Pierre Lequiller (LR).
Trois sujets y ont été abordés :
- les questions migratoires ;
- l’élargissement ;
- la stratégie numérique de l’Union européenne.
Les débats ont été tendus avant que ne soit trouvé un compromis sur la position de la "COSAC" concernant son appui à la position de l’Union Européenne visant à assurer la solidarité entre Etats en matière d’accueil des réfugiés.
La délégation Française que je menais a très fermement combattu les positions des Etats, qui bénéficiant pleinement de la solidarité économique des autres Etats, ne jouent pas le jeu de la solidarité face à cette crise migratoire.
S’agissant de l’élargissement de l’Union à de nouveaux Etats, nous avons soutenu le principe de la distinction entre politique d’élargissement et politique de voisinage, certains pays candidats appuyés par des Etats récemment admis dans l’Union souhaitant leur adhésion qui selon moi, n’est ni opportune ni souhaitable.
Nous avons notamment partagé ces positions de solidarité et de "non-extension" de l’UE avec nos collègues parlementaires allemands.
Sur la question du numérique, les enjeux sont nombreux. Ont été, entre autres, évoquées la libre circulation des données et la création d’un "cloud" européen.
J’aurai l’occasion dans un très prochain article d’aborder l’ensemble de la stratégie de l’Union sur ce sujet et les initiatives françaises en la matière.
Marietta KARAMANLI

Marietta KARAMANLI lors de la conférence

Pour en savoir plus sur les sujets et positions et consulter les comptes rendus sur le site du Grand Duché du Luxembourg

http://www.eu2015lu.eu/fr/actualites/articles-actualite/2015/11/30-conf-cosac-migration/index.html