Marietta KARAMANLI " La lutte contre le réchauffement climatique et une politique de l’emploi, notamment en faveur des jeunes, doivent être des priorités de l’Union Européenne"

dimanche 5 octobre 2014

Le 9 septembre 2014 lors d’une audition organisée par les commissions des affaires étrangères et des affaires européennes de l’Assemblée Nationale, j’ai interrogé le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international chargé des affaires européennes sur les suites du sommet européen extraordinaire tenu le 30 aoà»t 2014.
J’ai attiré son attention sur deux points l’avenir du paquet dit Climat (ensemble de mesures) en vue de lutter contre le réchauffement climatique et sur la question du chômage notamment des jeunes en Europe.
D’une part en matière de climat, de nouveaux travaux montrent les dangers du réchauffement.
J’ai donc souhaité savoir si la nomination comme commissaire européen d’un responsable qui était réticent aux progrès à accomplir en matière de lutte était de nature à ralentir l’adoption de mesures.
D’autre part en matière d’emploi, j’ai regretté la frilosité des mesures de lutte contre le chômage notamment des jeunes. J’ai appelé à des initiatives et ai souhaité que les propositions du Président de la République française en vue de relancer l’investissement puissent trouver un écho favorable chez nos partenaires européens.
Le ministre a répondu de façon assez circonstanciée à mes questions.
Le compte-rendu de la réunion n’étant pas disponible, je vous invite à suivre ses réponses en consultant la vidéo en ligne sur le site de l’Assemblée Nationale.
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5783.2071306.commissions-des-affaires-europeennes-et-des-affaires-etrangeres--m-harlem-desir-ministre-9-septembre-2014

Réunion des commissions des affaires étrangères et des affaires européennes de l’Assemblée Nationale le 9 septembre 2014

Le résumé des deux questions posées.

Climat et énergie

Suite au conseil européen, Donald Tusk a été élu à la tête du Conseil européen.
Dans ses fonctions nationales, le nouveau Président a été plutôt réticent à défendre le Paquet climat 2030, plus motivé peut-être par le marché énergétique européen que par la politique climatique.
Un nouveau rapport vient confirmer les effets négatifs pour notre pays d’un réchauffement qui s’annonce avec conséquences sociales et économiques graves pour l’eau et l’agriculture.
La Conférence de l’ONU sur le climat, qui sera organisée à Paris fin 2015 doit permettre de déboucher sur un accord majeur dans ce sens.
Le paquet climat sera-t-il bien maintenu et adopté ?

UE et emploi

Les conclusions du conseil européen ont de nouveau, si j’ose dire, considérée que, je cite, « le chômage est à un niveau inacceptable » dans l’UE.
Le conseil s’est réjoui « d’une conférence consacrée à l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes, dans le prolongement de celles qui se sont tenues à Berlin et à Paris »€¦
Je me permets de rappeler que l’UE compte plus de 26 millions de personnes sans emploi et 7,5 millions de jeunes Européens qui ne travaillent pas, ne suivent pas d’études ou de formation.
Le Président français plaide pour un plan d’investissement équivalent à 2% du PIB européen et le Premier ministre italien Matteo Renzi pour des investissements en faveur de la croissance et de l’emploi.
Quelles mesures plus spécifiques aux jeunes la France entend-elle défendre ?