Marietta KARAMANLI s’est déplacée au Bundestag (Assemblée Nationale Allemande) à BERLIN pour y défendre la nécessaire coopération avec l’Allemagne dans la lutte contre le terrorisme

dimanche 3 janvier 2016

Le 2 décembre 2015 je me suis déplacée au Bundestag (Assemblée Nationale Allemande) à BERLIN pour y évoquer avec nos collègues parlementaires allemands la situation en Europe. Dans beaucoup de domaines (espace Schengen, zone euro, lutte contre le terrorisme) le risque existe de voir les politiques communes mises à mal et être "en dessous" de ce qui serait nécessaire pour faire face aux défis.
Le risque est que se développent des dispositifs institutionnels et opérationnels hors du cadre juridique communautaire à travers le recours à l’intergouvernemental ou des initiatives "embarquant" moins d’Etats que nécessaire ou indispensable.
Par ailleurs comme Vice-présidente de la commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale et rapporteure sur les questions de sécurité et de justice, je plaide depuis plusieurs années pour des solutions adoptées pour l’ensemble des pays l’Union Européenne. J’ai notamment défendu la création d’un parquet européen pour lutter contre la criminalité transfrontière et les crimes les plus graves (comme la lutte contre le terrorisme, le trafic des armes, des stupéfiants, le blanchiment d’argent et ou le trafic des êtres), la création d’un corps de gardes côtes européens, capable de renforcer les moyens des pays les plus vulnérables, l’augmentation des moyens de l’agence européenne chargée de gérer à la fois l’accueil des réfugiés et la lutte contre l’immigration irrégulière.
Le 2 décembre à l’occasion de cette rencontre avec les députés allemands et Angela MERKEL, la chancelière allemande qui est venue discuter pendant deux heures avec nous de ces sujets, j’ai pu m’entretenir de ces questions et défendre nos positions et demandes.

Photographie de groupe avec la chancelière Angela MERKEL

Marietta KARAMANLI, en réunion au Bundestag