Marietta KARAMANLI appelle l’attention du gouvernement sur la situation de l’activité et de l’emploi dans le secteur de l’industriel ferroviaire et des matériels roulants

dimanche 1er mars 2015

J’ai attiré l’attention du secrétaire d’Etat chargé des transports sur la situation de l’activité et de l’emploi dans le secteur de l’industrie ferroviaire et ai posé une question écrite au ministre de l’économie dans le même sens, parue au Journal officiel (JO) du 3 février 2015.
En effet des inquiétudes se font jour : des commandes prévues venant des métropoles et des régions ne seraient pas finalisées ni réalisées et des exportations liées aux ventes à l’étranger seraient conditionnées par la réalisation sur place des équipements.
De façon plus globale je considère qu’il faut une politique industrielle partant des besoins des usagers au plus près et débouchant sur des matériels innovants, performants et exportables.
De façon plus immédiate, j’ai demandé à connaître les initiatives de l’Etat en vue d’assurer la pérennité et le développement d’une activité industrielle ferroviaire qui reste un secteur à bien des égards d’excellence face à une concurrence exacerbée, y compris maintenant venant de Chine après la fusion des deux grands groupe ferroviaires de ce pays. J’ai aussi suggéré au secrétaire d’Etat chargé des transports une rencontre avec des représentants et responsables industriels de ce secteur permettrait de rendre compte des efforts faits et à venir notamment en vue de renforcer la coordination et la mobilisation à l’exportation.
Je reste attentive au maintien et au développement d’une activité industrielle d’excellence présente notamment au Mans.
Marietta KARAMANLI

Le texte de ma question écrite parue au Journal Officiel

14ème législature
Question N° : 73168 de Mme Marietta Karamanli ( Socialiste, républicain et citoyen - Sarthe ) Question écrite
Ministère interrogé > Économie, industrie et numérique
Rubrique > transports ferroviaires / matériel roulant / commandes. baisse. industrie ferroviaire. conséquences
Question publiée au JO le : 27/01/2015 page : 503

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de M. le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique sur la situation de l’activité et de l’emploi dans le secteur de l’industrie ferroviaire.
Plusieurs articles récents ainsi que les déclarations de responsables du secteur mettent en évidence une inquiétude quant à l’évolution de l’activité et de l’emploi. D’une part, des commandes prévues venant des métropoles et des régions ne seraient pas finalisées ni réalisées.
D’autre part, les exportations liées aux ventes à l’étranger seraient conditionnées par la réalisation sur place des équipements.
Comme la députée l’avait indiqué lors d’un précédent débat à l’Assemblée nationale (décembre 2011), c’est en répondant aux besoins des usagers au plus près que l’industrie pourra mettre au point des matériels innovants, performants et exportables. Au plan national, il y a un triple défi :
- préparer les nouveaux modes de transports ferroviaires qui aideront au maillage de notre tissu industriel et serviront de vitrine à notre savoir-faire ;
- définir au niveau européen une filière ferroviaire capable, comme dans le secteur aéronautique, de concurrencer les grands constructeurs étrangers, ce qui suppose la mise en Å“uvre parallèle de nouveaux travaux de consolidation des lignes transeuropéennes, nationales et régionale ;
- mettre en Å“uvre une politique de recherche-développement forte dans ce domaine.
Elle souhaite connaître les initiatives de l’État en vue d’assurer la pérennité et le développement d’une activité industrielle ferroviaire qui reste un secteur à bien des égards d’excellence.