Marietta KARAMANLI s’inquiète de la situation des producteurs de fruits et légumes et réclame une meilleure réglementation des prix de vente de leurs produits

lundi 31 août 2009

J’ai interrogé à deux reprises le Gouvernement sur la situation des producteurs de fruits et légumes.
D’une part, j’ai attiré son attention sur la situation de nombreux producteurs de fruits victimes des centrales d’achat des grandes surfaces commerciales qui achètent à un prix inférieur au coà»t de production ou à la juste rémunération des exploitants tout en conservant des marges commerciales importantes. Dans ces conditions les producteurs et les consommateurs se trouvent lésés.
D’autre part, j’ai souhaité des mesures en faveur des producteurs de pommes de la région des Pays de la Loire confrontés à de nombreuses difficultés résultant à la fois de la baisse de la consommation des ménages et de l’absence de débouchés à l’exportation notamment en direction de la Grande-Bretagne.
Dans les deux cas j’ai demandé des mesures en vue de mieux réglementer les prix, de garantir aux producteurs une rémunération satisfaisante.
J’ai entendu aussi défendre un accès abordable à leurs productions aux consommateurs.

Retrouvez le texte intégral de mes deux questions à paraître au Journal Officiel

Mme Marietta KARAMANLI attire l’attention de Monsieur le ministre de ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche sur la situation des producteurs de fruits et de légumes.

De nombreux producteurs de fruits peuvent se considérer à juste titre comme les victimes des centrales d’achat des grandes surfaces commerciales qui achètent à un prix inférieur au coà»t de production ou à la juste rémunération des exploitants tout en conservant des marges commerciales importantes.

Dans ces conditions les producteurs et les consommateurs se trouvent lésés.

Elle lui demande les mesures que le gouvernement entend prendre en vue de mieux réglementer les prix, de garantir aux producteurs une rémunération satisfaisante et de permettre un accès abordable à leurs productions aux consommateurs.

Mme Marietta KARAMANLI attire l’attention de Monsieur le ministre le ministre de ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche sur la situation des producteurs de fruits et notamment de pommes de la région des Pays de la Loire.

Les producteurs sont confrontés à de nombreuses difficultés résultant à la fois de la baisse de la consommation des ménages et de l’absence de débouchés à l’exportation notamment en direction de la Grande-Bretagne.

Par ailleurs au niveau européen à plusieurs reprises des dysfonctionnements du marché ont été constatés provenant notamment des disparités de réglementation affectant la production (coà»t de l’énergie, normes environnementale, coà»t du travail..) ou encore résultant du non respect des quantifications d’importations provenant d’autres pays.

Elle lui demande les mesures que le gouvernement entend prendre en vue de mieux réglementer les prix, de limiter les distorsions de concurrence et de garantir aux producteurs une rémunération satisfaisante.