Marietta KARAMANLI demande à Manuel VALLS ministre de l’Intérieur une meilleure prise en compte du travail des forces de police et souhaite la consolidation de leur présence sur l’agglomération mancelle

dimanche 23 février 2014

Dans un courrier que j’ai adressé à Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, je lui ai fait part des opportunités et progrès que constituait la reconnaissance d’une zone de sécurité sur une partie du Sud du Mans et la présence ponctuelle de forces mobiles.
Je lui ai indiqué aussi que le travail d’investigation de long terme nécessitait un renforcement des forces de police. Je considère qu’encore trop de tâches relevant de travaux administratifs ou de procédure, réduisent mécaniquement le temps passé sur le terrain.
Je lui ai donc demandé que les effectifs soient consolidés sur l’agglomération notamment à l’occasion des futures promotions de l’école des gardiens de la paix.
Enfin j’estime que les questions statutaires doivent être traitées avec une grande attention car elles participent à la reconnaissance professionnelle des agents.
J’ai appelé son attention pour que l’ensemble de ces points connus, mais devant être traités, ne soient pas négligés dans une période de fortes contraintes administratives et budgétaires.
Depuis 2007 année de mon élection, et quelque soit le gouvernement, je considère comme indispensable que les moyens des forces de police soient suffisants et que les personnels soient reconnus.
Je continue à le faire.
Marietta KARAMANLI

Extraits de mon courrier au ministre de l’intérieur

Monsieur Manuel VALLS,
Ministre de l’Intérieur
Ministère de l’Intérieur - Place Beauvau
75008 Paris

Monsieur le Ministre,
Je me permets d’attirer votre attention sur la situation des forces de police sur la ville du Mans.
- ... si la reconnaissance d’une zone de sécurité sur la partie du Sud du Mans prioritaire a permis une meilleure coordination des forces et interventions, la présence de forces mobiles ponctuelles apparaît comme ne permettant pas de mener de façon approfondie un travail d’investigation condition nécessaire à une baisse pérenne de la délinquance.
S’ajoute à cet élément, la sollicitation forte des personnels sur des travaux administratifs ou de procédure...Ce temps passé à de telles tâches réduit mécaniquement le temps passé sur le terrain et sur la voie publique.
...
Est donc posée la question d’une charge de travail croissante pesant un effectif stagnant.
A ces questions de fond, s’ajoutent des préoccupations de statuts ...Ces faits plus généraux sont de nature à démobiliser les agents puisque touchant à leur reconnaissance professionnelle ou à leur capacité de discernement.
Je souhaite qu’il vous soit possible de faire examiner par vos services la situation des effectifs de police au Mans et de procéder à l’évaluation des mesures générales de nature à améliorer la motivation des agents, condition de leur bonne relation avec les citoyens et la collectivité.
Vous remerciant par avance de votre attention, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, Cher Ami, à l’assurance de mes salutations les meilleures.

Marietta KARAMANLI