Marietta KARAMANLI « Avoir un usage partagé de la clef de la maison »

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, "C’est maintenant et tous les jours"

jeudi 7 mars 2013

Dans l’Antiquité grecque, la femme était destinée à enfanter et à gérer les affaires de la maison. L’homme, le maître, lui déléguait la clef de la maison mais pouvait la lui reprendre, y compris s’il jugeait qu’elle restait trop longtemps en dehors, même s’il s’agissait de sa porte.
Concernant l’égalité des droits entre femmes et hommes aujourd’hui, il existe encore trop souvent une tendance à ne pas les partager réellement en les discutant au moment où la loi passe "à l’acte" en les concrétisant. Par convenance trop souvent l’égalité des droits est proclamée mais la réalité des droits est différée.

Je suis ces dernières semaines intervenue à l’Assemblée Nationale pour défendre le droit des femmes à participer à la vie économique, constatant qu’elles sont bien représentées dans les organes où on travaille mais pas forcément dans ceux où on progresse.
J’ai plaidé pour que l’orientation professionnelle les aide et non pas les pénalise.
J’ai défendu la parité lors des prochaines élections départementales et plaidé pour un mode de scrutin binominal qui assure à égalité la participation des femmes aux décisions.
« Le 8 mars il faut parler des droits des femmes et tous les autres jours les affirmer en les réalisant »
Marietta KARAMANLI