Marietta KARAMANLI « Besoins en médecins généralistes, ma demande à la Ministre de la santé d’un examen de la situation du MANS comme devenant déficitaire »

lundi 26 décembre 2016

Dans un courrier adressé à la ministre des affaires sociales et de la santé et à la directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, j’ai demandé que la situation du Mans soit réexaminée et considérée comme devenant déficitaire au regard des besoins en médecins généralistes.
En effet, le nombre de médecins généraliste sur celle-ci tend à diminuer fortement.
Plusieurs facteurs expliquent cette situation accentuée dans certaines zones de la ville.
Selon les données du Conseil de l’Ordre des médecins la densité de médecins généralistes serait de 7,9 médecins de cette spécialité pour 10 000 habitants au Mans et son agglomération.
D’autres données font état de 115 médecins généralistes exerçant au Mans et du départ de près de 30 % des médecins installés dans les toutes prochaines années.
A ce titre la question du classement du Mans comme zone déficitaire permettant l’ouverture de certains droits à aides est posée par des organisations de médecins.
J’ai demandé aussi qu’une réelle concertation à partir de constats objectivés sur les médecins généralistes, installés et exerçant effectivement puisse être menée en lien avec l’ensemble des acteurs publics de la santé, les organisations des personnels médicaux et les collectivités territoriales concernées.
Ma demande se fait l’écho de la préoccupation légitime des médecins généralistes du Mans et des habitants qui sont leurs patients.
Là encore, je serai vigilante sur les éléments circonstanciés apportés en réponse et les mesures envisagées.
Marietta KARAMANLI

Les principaux éléments de ma lettre à la ministre

Madame la Ministre,
Je me permets d’attirer votre attention sur la situation de l’accès aux soins dans le département de la SARTHE et plus particulièrement sur la ville du MANS.
En effet le nombre de médecins généralistes sur celle-ci tend à diminuer fortement. Plusieurs facteurs expliquent cette situation accentuée dans certaines zones de la ville.
Selon les données du Conseil de l’Ordre des médecins la densité de médecins généralistes serait de 7,9 médecins de cette spécialité pour 10 000 habitants au Mans et son agglomération.
D’autres données font état de 115 médecins généralistes exerçant au Mans et du départ de près de 30 % des médecins installés dans les toutes prochaines années.

A ce titre la question du classement du Mans comme zone déficitaire permettant l’ouverture de certains droits à aides est posée par des organisations de médecins.

Je souhaite donc qu’une réelle concertation à partir de constats objectivés sur les médecins généralistes, installés et exerçant effectivement puisse être menée en lien avec l’ensemble des acteurs publics de la santé, les organisations des personnels médicaux et les collectivités territoriales concernées.
En vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à cette demande qui se fait l’écho de la préoccupation légitime des médecins généralistes du Mans et des habitants qui sont leurs patients.
Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma meilleure considération.

Source image : wikimédia commons