« Echangeur autoroutier de CONNERRE : un projet jugé prioritaire par l’Etat, ma satisfaction d’avoir été entendue » par Marietta KARAMANLI

vendredi 23 septembre 2016

Le projet d’un échangeur autoroutier à CONNERRE avance. Il y a quelques mois j’avais demandé aux collectivités territoriales concernées (le conseil départemental, le conseil régional) et à l’Etat d’avancer et de trouver une solution pratique et pragmatique pour ne pas bloquer le dossier alors même que le département estimait face à ses charges ne plus pouvoir en faire une priorité dans son programme de travaux.
J’appelais alors à « une négociation de l’ensemble des financeurs sur le projet sans exclusive et avec le souci de l’intérêt commun ».
Il y a quelques jours le secrétaire d’Etat chargé des transports vient d’annoncer que le nouveau plan autoroutier français s’élèverait à 1 Md€ et porterait sur des dossiers avancés, au niveau des études ou des déclarations d’utilité publique.
C’est parce que le dossier de l’échangeur de CONNERRE a été porté pendant toutes ces dernières par une majorité des élus qui le soutenaient que ce projet mûr a été choisi au titre des 30 premières opérations notamment des échangeurs qualifiés par le gouvernement « véritablement d’intérêt pour les territoires".
J’avais personnellement écrit au ministre il y a une quinzaine de jours pour relancer le dossier et ce après avoir demandé l’intervention de l’Etat sur ce projet dès le début de l’année ( voir ci-après).
Je me réjouis donc que le programme national fasse de cette opération une opération prioritaire ce que je défendais depuis de nombreux mois tant au niveau national que local. Il appartient à l’Etat comme aux collectivités locales de faire en sorte que ce projet soit mené dans les meilleurs délais pour le développement de cette partie de notre département.
Marietta KARAMANLI
Députée de la 2ème circonscription de la SARTHE

Voici un extrait de mon courrier à Alain VIDALIES, secrétaire d’Etat.

« Il s’agit d’un projet important pour cette partie du territoire. Ce projet a été engagé et défendu depuis de nombreuses années par l’ensemble des élus ayant eu à le connaître et à prendre les décisions utiles. Il est considéré comme d’intérêt général. Outre le désengorgement de la circulation qu’il permettra sur les axes de proximité ( plus de 10 000 véhicules automobiles dont plus de 10 % de poids lourds), il offre une opportunité sur l’axe Le Mans La Ferté de meilleures dessertes sur l’axe transversal Bonnétable-Bouloire qui en améliorant l’accessibilité et la rapidité des échanges, en permettront le nouveau « décollage » économique et donc de ressources nouvelles pour tous.
Le projet a été évalué à 13, 4 Millions € (M€) (valeur 2009) reparti initialement entre le Conseil départemental de la Sarthe à hauteur de 8,9 M€ et COFIROUTE à hauteur de 4, 5 M€.
… La majorité du Conseil départemental issue des élections de mars 2015 a reporté ce projet dont toutes les études et enquêtes publiques, favorables, ont été menées. L’Etat en souhaitant relancer l’investissement et l’équipement autoroutier du pays peut trouver l’opportunité dans les négociations qu’il mène, entre autres, avec les sociétés d’autoroute d’augmenter la part de financement du projet supportée par elles et de concrétiser ainsi ce projet autoroutier. Ainsi il serait probablement opportun et souhaitable que la part du concessionnaire augmente […] permettant ainsi la réalisation dans les meilleurs délais du projet qui sera bénéfique à tout le département et qui est attendu par les collectivités de proximité (communes, communautés de communes… ) et les entreprises dont la desserte sur un bassin de plusieurs millions d’habitants s’offre à elles. »