Marietta KARAMANLI

Députée de la SARTHE, 2ème circonscription, "Avec vous et pour vous"

Marietta KARAMANLI demande à l’Etat de maintenir et respecter son engagement en faveur de la réalisation de l’échangeur de CONNERRE

 

J’ai à nouveau attiré l’attention de la ministre des transports sur la nécessité que soit réalisé l’échangeur de CONNERRE, et ce, en posant une question écrite au gouvernement (en cours de publication au Journal Officiel).

Ce projet engagé et défendu depuis de nombreuses années par l’ensemble des élus du secteur a pour objectif de

  • 1) désengorger la circulation à proximité ( plus  de10 000 véhicules automobiles empruntent les axes proches dont  1 000 poids lourds), et
  •  2) accroître l’accessibilité et la rapidité des échanges sur le territoire et en permettre le nouveau « décollage » économique.

Le financement a fait l’objet d’un accord entres collectivités territoriales dont le département de la Sarthe et COFIROUTE entreprise concessionnaire de l’autoroute. L’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a émis en avis non sur son opportunité mais sur le fait que son financement était bien pris en compte par l’Etat et le concessionnaire. J’attends donc de l’Etat qu’il maintienne et garantisse son engagement.

 

Le texte de ma question écrite

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de Madame la ministre des transports sur la réalisation de l’échangeur autoroutier de Connerré-Beillé (A11) en Sarthe.

Ce projet est très important pour ce territoire. Il a été engagé et défendu depuis de nombreuses années par l’ensemble des élus ayant eu à le connaître et à prendre les décisions utiles. Il a fait l’objet des enquêtes et des avis nécessaires. Il est considéré, depuis plusieurs années maintenant, comme d’intérêt général.

Outre le désengorgement de la circulation qu’il permettra sur les axes de proximité  plus de 10 000 véhicules automobiles dont plus de 10 % de poids lourds), il offre une opportunité sur l’axe Le Mans La Ferté de meilleures dessertes sur l’axe transversal Bonnétable-Bouloire qui en améliorant l’accessibilité et la rapidité des échanges, en permettront le nouveau « décollage » économique et offriront l’opportunité de ressources nouvelles pour tous.

Le projet fait l’objet d’un cofinancement entre collectivités locales et Cofiroute.

L’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), appelée à donner son avis, a juste constaté que ce projet était déjà bien intégré dans le contrat de concession de Cofiroute, préalablement au plan d’investissement autoroutier arrêté fin 2016 par l’Etat, et ne s’est pas prononcée sur le caractère utile ou nécessaire de l’échangeur.

L’engagement de l’État est essentiel aux côtés des autres collectivités territoriales (région, département et communauté de communes) dans le co-financement de ce projet.

Avec plusieurs collègues parlementaires du département, la députée a écrit au Premier ministre pour que ce projet soit maintenu dans les priorités d’aménagement national comme il en a été décidé : il s’agit à la fois d’une décision pertinente au regard des besoins et cohérente dans la continuité des engagements pris.

Elle souhaite savoir où en est l’examen du dossier et si l’Etat entend maintenir et respecter son engagement et accompagner ce projet dont l’utilité est réelle et déjà constatée.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :