« Après les primaires citoyennes, je suis et je reste socialiste, de gauche, sociale-démocrate et éprise de dialogue social » par Marietta KARAMANLI

mercredi 1er février

J’ai été invitée par France Bleu lundi 30 janvier à commenter les résultats des « primaires citoyennes » et la victoire de Benoît Hamon, désormais candidat du Parti Socialiste.
A cette occasion j’ai rappelé que j’avais soutenu Manuel VALLS, candidat qui faisait le lien entre le bilan du quinquennat de François Hollande, contrasté mais existant, et une nouvelle et nécessaire étape.
J’ai souligné que les primaires malgré que ce qui avait été annoncé avaient créé une dynamique avec 1, 8 million d’électeurs.
J’ai clairement dit que « Je soutiens le candidat du Parti Socialiste ».
J’ai appelé à ce que Benoît Hamon puisse faire évoluer son projet en tenant compte de la nécessité de rendre notre projet soutenable et de rassembler le plus grand nombre de Français
J’ai reconnu que sa campagne avait pu davantage "parler" aux jeunes.
J’ai insisté sur le fait que je ne connaissais pas le programme d’Emmanuel Macron.
J’ai insisté pour dire que je suis dans la famille socialiste et que je compte y rester.
Le titre choisi par la ou le journaliste pour commenter mes propos en laissant entendre que je pourrais choisir de soutenir Emmanuel Macron, par une sorte de démarche individuelle hors de mes engagements collectifs et durables n’est pas conforme à mes propos et relève de la spéculation.
Je suis évidemment, le moment venu, pour le plus large rassemblement des Français qui puisse faire barrage à une droite ultra libérale au plan économique et réactionnaire au plan social et une extrême droite anti-républicaine et anti-européenne.
Je suis et je reste socialiste, de gauche, sociale-démocrate et éprise de dialogue social.
Marietta KARAMANLI
Le lien vers mon entretien et des propos que je considère comme clairs

https://www.francebleu.fr/infos/societe/marietta-karamanli-n-exclut-pas-de-rejoindre-emmanuel-macron-1485766749