« Accompagner les investissements des communes et des associations : la réserve parlementaire un financement utile et transparent » par Marietta KARAMANLI

vendredi 8 juillet 2016

La réserve parlementaire est une ensemble de crédits alloués à des projets sur lesquels le député ou le sénateur donnent son accord. L’Assemblée nationale a disposé en 2015 de 91,25 millions € (le séant environ 60 millions d’euros et le ministère de l’intérieur (environ 32 millions d’euros).
Depuis la réforme initiée en 2012 par la nouvelle majorité à l’Assemblée Nationale, la liste des montants et des bénéficiaires est rendue publique et le montant global est identique, (sauf responsabilités particulière au sein de l’assemblée, point encore discuté), que le député appartienne ou non à la majorité ce qui n’était pas le cas auparavant.
Me concernant depuis 2008, je publie chaque année les montants et le type de dépenses aidées.
Si je reprends les montants alloués par type de dossiers : en 2014, 42 % des subventions sont allées aux communes (finançant des équipements collectifs, scolaires ou des travaux de réhabilitation de logements) et 58 % à des associations (pour des activités sportives, sociales et d’insertion, culturelles ou de promotion de l’agriculture) ; en 2015, 71 % des subventions ont été aux communes (avec des priorités aux travaux et aménagements collectifs, au sanitaire et social et à la culture) et 29 % aux associations. En 2016 les dossiers déposés concernent en termes de montants, les communes (47,5 % des subventions) et les associations (52,5% des subventions).
Côté communes, les subventions constitueront une aide au financement d’aménagements collectifs (par exemple l’achat de mobilier, la réhabilitation de locaux scolaires, une contribution à la réhabilitation d’une salle polyvalente), d’équipement pour les déplacements (participation à l’achat d’un petit véhicule collectif etc…).
Ainsi pour ne prendre que trois exemples j’ai choisi en 2015 d’accorder :
-  une aide au réaménagement du centre bourg de BOULOIRE pour 20 000 € ; c’est l’ensemble de la rue nationale très fréquentée et ses alentours qui a été embellie et sécurisée :
-  une aide au financement des travaux du centre bourg de CHALLLES qui a fait peau neuve, et ce, pour 20 000 € aussi ;
-  une aide aux dépenses de la signalétique de la maison de retraite associative les Térébinthes à PARIGNE L’EVEQUE pour 2 500 €.
Vous pouvez retrouver le liste des causes et projets aidés sur le site de l’Assemblée Nationale à partir du lien suivant
http://www2.assemblee-nationale.fr/reserve_parlementaire/plf?idDemandeur=335054&typeTri=dest

Quelques photographies des inaugurations, travaux et visite faits

L’inauguration des travaux de la rue principale et alentours à BOULOIRE en 2016

Les travaux de réaménagement de la rue principale et alentours à CHALLES en 2016

L’amélioration de la signalétique à la maison de retraite associative les Térébhintes à PARIGNE L’EVEQUE (photo à l’occasion de la visite de Marietta KARAMANLI avec le responsable de l’établissement en 2016)