« Habitat au Mans et dans les communes de Le Mans Métropole : tirer le bilan des actions en cours ; préparer l’avenir ; agir pour le logement divers, adapté et abordable ; moderniser les pratiques » par Marietta KARAMANLI

lundi 24 octobre 2016

Comme je l’ai déjà expliqué Vice-présidente de Le Mans Métropole en charge du logement, je suis particulièrement attentive à donner de la cohérence aux initiatives de la collectivité publique, des communes, des bailleurs sociaux (les organismes de logement social), des promoteurs immobiliers et aussi des propriétaire privés en faveur d’une amélioration de l’offre, de sa diversité, des modes d’accès au logement (social, privé ou en propriété).
Voici présentées, ici et à la suite, le bilan du plan d’habitat local engagé et de l’utilisation des crédits de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), les orientations pour l’avenir en cours de discussion, les actions en cours pour un logement divers, adapté et abordable, l’accompagnement à l’amélioration du bien vivre dans son logement et son quartier.

Le bilan du plan engagé

D’une part je suis engagée avec l’aide des services de l’habitat dans l’évaluation du Plan Local d’habitat (PLH) (2013-2018). Le Mans métropole compte environ 200 000 habitants. Sur la période 2013 -2015, 760 logements ont été commencés en construction par an. 41 % de ces logements ont été faits dans les zones recevant déjà de l’habitat ; 61,3% sont dans le secteur privé, 37, 7 % dans le locatif social et 1 % dans l’accession sociale à la propriété (les objectifs initiaux étaient respectivement de 61 %, 22 % et 17 % . Ainsi c’est l’accession sociale à la propriété qui reste la plus faible.
D’autre part, Le Mans Métropole gère par délégation les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) qui peut accorder des subventions pour la réalisation de travaux dans les logements ou immeubles anciens. A ce titre ce sont des travaux pour une dépense de 3,5 millions € qui ont été réalisés sur l’agglomération mancelle en 2015 bénéficiant de 700 000 € d’aide via notre collectivité.

Les orientations pour l’avenir

Je travaille activement au plan local d’urbanisme (PLU) communautaire lancé fin 2014 et qui vise à déterminer une organisation pour l’accueil, l’installation et les relations entre lieux et habitants de l’agglomération à horizon 2030. En effet de nouveaux habitants arrivent, des entreprises s’installent, des logements se construisent, etc. Comment organiser tout cela ? …en établissant et en suivant le Plan Local d’Urbanisme (PLU). C’est un document d’urbanisme de la compétence de Le Mans Métropole qui organise l’utilisation des sols : quelle zone sera ou non urbanisée , s’il y aura des logements ou des commerces... Il définit l’aménagement global de la commune avec un souci de développement environnemental et économique.
Ce document sera soumis à discussion en 2017 et vaudra pour la période 2018 – 2030. La construction de logements, leur répartition, leur type feront l’objet d’une concertation commune par commune. Un objectif de croissance des logements est fixé à 12 000 à 13 000 logements par an soit environ 1050 par an. Le Plan Local d’Habitat, qui existe déjà, sera articulé avec le PLU.

Agir pour un logement divers, adapté et abordable

Une de nos priorités, et la mienne en particulier, est de bien gérer la demande locative sociale.
Très concrètement il s’agit de connaître le type d’occupations, de bien accueillir les demandes et de suivre les dossiers, de traiter les dossiers en tenant compte des réservations faites par les collectivités publiques en contrepartie de son intervention en des organismes qui construisent (Le Mans Métropole se porte ainsi garante d’emprunts faits par des bailleurs sociaux et garantit que les emprunts faits seront remboursés).
Un autre axe important est d’adapter le parc aux besoins des personnes vieillissantes.
Des programmes de construction sont ainsi définis et réalisés. Le 16 mai dernier j’ai ainsi participé à l’inauguration d’un programme de 12 logements à SARGE LES LE MANS. A ce titre aussi le projet de construction d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 86 places à SAINT SATURNIN est suivi attentivement. De façon plus générale un travail de concertation, de projets et de mesures techniques à prendre est fait entre les acteurs y compris le département et la maison départementale des personnes handicapées de la Sarthe.
L’accession abordable à la propriété est un axe fort de mon action.
Plusieurs leviers sont utilisés : identifier les programmes ciblés vers les ménages et familles modestes ; trouver les sites où les constructions peuvent bénéficier de la TVA réduite au titre de programmes nationaux (quartiers prioritaires de la politique de la ville) et soutenir les opérations visant les publics concernés ( ainsi deux conventions ont été conclues avec des constructeurs (Foyer Manceau à ALLONNES (15 maisons ) et Union et Progrès à ARNAGE ( 2 maisons en Prêt Social de Location Accession ou PSLA).
Enfin je suis aussi engagée en faveur de la réhabilitation / rénovation des logements en petite copropriété. Il s’agit d’accompagner celles qui ne sont pas très organisées ou en difficultés et dont les logements sont dégradés et doivent aussi être mieux isolés.
L’opération de référence est actuellement au Mans l’opération des quartiers rue Nationale – Gares. Je peux citer aussi l’opération visant la résidence Camille Pissarro (Quartier Vauguyon) pour l’isolation thermique ou encore les actions en faveur des Bords de l’Huisne (ex Sablons) pour la gestion des espaces extérieurs qui concourent à la qualité de l’environnement.

Moderniser les pratiques

Parallèlement, je suis et j’encourage les innovations dans le logement et l’utilisation nouvelle des espaces pour un partage intelligent entre locataires. Ainsi dans le quartier Bellevue Le Mans Habitat a mis à disposition un logement partagé avec des associations et services qui interviennent en faveur des locataires et habitants. A Coulaines un jardin partagé aussi a vu le jour (parcelle de terrain et garage mis à disposition par la Mancelle d’habitation). Il en est aussi aux Bords de l’Huisne avec un jardin et un appartement mobile (Bd Schuman au Mans) avec l’aide là encore de la Mancelle d’habitation, l’association l’Arbre et plusieurs autres partenaires.
Le projet s’inscrit dans une philosophie de l’amélioration des conditions de logement et de vie, qu’on pourrait résumer comme « bien chez soi et en lien avec les autres ».
Enfin Le Mans Métropole participe à l’opération Civigaz visant à informer, à sensibiliser les utilisateurs du gaz à sa bonne utilisation, à la maîtrise de leur consommation, à identifier les faiblesses de l’accès et le risque de précarité face à l’énergie. Lancée il y a quelques semaines l’opération va permettre à 7 jeunes en service civique d’aller chez les personnes ( 2000 logements sociaux et 1000 logements privés) pour faire un point, guider les habitants dans les démarches et in fine apporter un accompagnement si utile.

Marietta KARAMANLI lors de la signature de la convention avec les partenaires et représentants dont ceux de GRDF et du club FACE

Comme j’ai essayé de le montrer, ici, les tâches et initiatives sont nombreuses, les enjeux forts et les défis (lieux, qualité, abordabilité et évolution des liens) variés…
A des défis divers doivent correspondre des objectifs adaptés, des actions évaluées et des moyens significatifs et proportionnés.
Elue nationale et locale, fière du lien entre « le faire de proximité » et « le cadre national » qui doit permettre et non freiner, j’inscris mon action dans le durée, la proximité et l’efficacité.

Marietta KARAMANLI