« Habitat sur Le Mans Métropole, mobiliser les partenaires pour construire ; favoriser le logement abordable ; encourager la réhabilitation et la rénovation ; améliorer l’environnement urbain, mon message à la ministre du logement » par Marietta KARAMANLI

vendredi 8 avril 2016

Le 21 mars 2016 Emmanuelle COSSE ministre du logement et de l’habitat durable a visité un chantier de construction de logements sociaux au MANS dans le quartier Montaigu, vers le Petit saint Georges.
L’accompagnait Stéphane Le FOL Ministre de l’agriculture et porte-parole du Gouvernement. Etait présent Jean-Claude BOULARD Maire du MANS.
Vice-présidente de LE MANS Métropole en charge du logement, j’ai pu à cette occasion rappeler la priorité que constitue pour notre collectivité le logement en général et le logement social en particulier. Ce dernier représente 23 000 logements sur l’ensemble de l’agglomération.
Notre collectivité mobilise l’ensemble des acteurs du logement pour construire chaque année environ un millier de nouveaux logements de toutes catégories (sociaux, abordables, libres…). Ainsi plusieurs centaines de logements locatifs sont construits chaque année et augmentent le patrimoine des bailleurs sociaux. Le Mans Métropole se porte garante des emprunts faits par les bailleurs sociaux pour construire. L’ensemble des garanties apportées représente 250 millions €. Par ailleurs notre collectivité contribue financièrement à améliorer et réhabiliter près de 3000 logements sociaux hors politique de la ville sur ces toutes dernières années (2014 et 2015). Enfin la collectivité a pris des initiatives dans le cadre d’opérations programmées de l’amélioration de l’habitat (OPAH) permettant à des propriétaires bailleurs ou occupants de faire réaliser des travaux d’amélioration dans les quartiers du centre-ville. De plus la ville du Mans et le Mans Métropole ont déposé des projets dans le cadre des fonds du nouveau programme de renouvellement urbain. Un quartier est classé en projet d’intérêt national, et trois autres sont identifiés en deux projets d’intérêt régional. Comme je l’ai dit à la ministre les projets sont prêts et l’Etat ne doit pas tarder pour lancer les opérations qui visent non seulement les logements mais aussi l’accessibilité et l’attractivité de leurs territoires urbains, ou encore la gestion économe des ressources.
Là encore je suis intervenue à plusieurs reprises avec le Maire du Mans pour que nos territoires urbains qui recèlent des publics fragiles soient traités positivement et favorablement. « Les projets sont prêts…Il faut y aller »

Mon propos à la ministre du logement et de l’habitat durable

Madame la Ministre,
Monsieur le Ministre, Cher Stéphane
Monsieur le Sénateur-Maire,
Chers Amies Députées
Cher-e-s Collègues,

Le logement fait partie des grandes préoccupations de nos concitoyens.
Trouver et avoir un logement digne, adapté et « heureux », si je puis me permettre l’expression, font partie des besoins premiers.
A ce titre le type, la localisation et le prix sont des critères déterminants pour trouver son « chez-soi » ou en changer.
Côté LE MANS METROPOLE, le logement tient donc une part importante dans nos priorités et les politiques que nous mettons en œuvre.
Notre action est ainsi multiple : il s’agit de mobiliser les acteurs du logement ; de valoriser le logement social, d’encourager la réhabilitation et la rénovation ; de créer les conditions d’un développement urbain plus juste et je risquerai le mot, plus beau.

Mobiliser

D’une part, notre collectivité mobilise l’ensemble des acteurs du logement pour construire chaque année environ un millier de nouveaux logements de toutes catégories (sociaux, abordables, libres…) sur la Métropole.
Valoriser le logement social
D’autre part, notre collectivité a une politique active en faveur du logement social défini comme le logement à prix abordable en direction de familles à revenus modestes.
Il en existe plusieurs catégories en fonction des financements, des financeurs et des maîtres d’ouvrages et gestionnaires.
Cette diversité sert in fine un même but.
Je pourrai « noyer » mon propos par et sous des chiffres, je me contenterai de vous donner quelques éléments significatifs.
Il y a environ 23 000 logements sociaux dans nos collectivités.
Pour la seule année 2015 ce sont 300 logements sociaux locatifs, bénéficiant de Prêts Locatifs Aidés d’Intégration (PLAI) réservés aux personnes en situation de grande précarité et de Prêt Locatif à Usage Social (PLUS) correspondent aux HLM traditionnelles qui ont programmés, c’est-à-dire financés et / ou dont les dossiers ont été déposés.
Chaque année ce sont ainsi plusieurs centaines de logements locatifs qui augmentent le patrimoine des bailleurs sociaux.
Cette politique n’est possible que parce que notre collectivité apporte sa garantie aux prêts dont ont besoins les bailleurs sociaux.
Cette garantie se monte à environ 250 millions d’€.
Encourager la réhabilitation et la rénovation
Parallèlement notre collectivité
- a veillé,
- et a apporté son aide technique
- enfin a contribué financièrement à améliorer et réhabiliter près de 3000 logement sociaux hors politique de la ville sur ces toutes dernières années (2014 et 2015).
Ces améliorations et modifications vont de l’adaptation du logement au handicap et à la restructuration complète des locaux ; ils comprennent aussi des travaux de sécurisation, d’amélioration de la performance énergétique ou des aménagements des abords.
Je ne serai pas complète si j’omettais de signaler nos initiatives dans le cadre d’opérations programmées de l’amélioration de l’habitat (OPAH).
Ces opérations permettent à des propriétaires bailleurs ou occupants de faire réaliser des travaux d’amélioration dans les quartiers du centre-ville.
Notre collectivité mobilise ainsi des aides techniques et financières pour accompagner cet effort permettant une mise à niveau des logements avec en contrepartie des loyers plafonnés et le respect de plafonds de ressources pour les locataires. Un gagnant-gagnant ouvrant la possibilité de rénover un patrimoine d’habitat en centre-ville en maintenant la diversité sociale de ceux pouvant y accéder.
Rendre la ville et l’environnement urbain plus justes et plus beaux
Parallèlement notre collectivité est un acteur majeur la politique de la ville depuis 30 ans.
Ce sont actuellement quatre projets prioritaires qui ont été identifiés par le nouveau programme de renouvellement urbain.
Un quartier est classé en projet d’intérêt national, et trois autres sont identifiés en deux projets d’intérêt régional.
Si nos quartiers font l’objet d’aides au titre de l’enveloppe nationale et d’une enveloppe répartie au plan régional, nous avons fait valoir à plusieurs reprises (Le Maire, SLF notre collègue conseiller municipal et moi-même !) la nécessité de bien prendre en compte les besoins nombreux en termes d’accessibilité et d’attractivité de nos territoires urbains, d’amélioration de l’habitat, de gestion économe des ressources etc…
Le Mans a des projets cohérents et pertinents qu’il convient d’accompagner au titre de la solidarité et de la préparation de l’avenir urbain.
Nous y veillons localement…l’Etat doit y veiller.
Ce dernier a toujours reconnu notre capacité collective d’innovation, il doit aussi veiller à organiser un environnement qui permette à celle-ci de s’affirmer.
Madame la Ministre, je vous remercie d’être venue ce jour en quelque sorte la saluer.
Je vous remercie par avance de la faire partager aux services de l’Etat au plus haut niveau pour qu’ils en permettent l’expression et la continuité dans le temps au service exclusif de nos concitoyens.