"Le collège Val d’Huisne est devenu officiellement le collège Costa Gavras le 4 novembre, selon le cinéaste : ce fut une journée si particulière " par Marietta KARAMANLI

mercredi 20 novembre 2013

Le 4 novembre 2013 le collège Val d’Huisne situé dans le quartier des Sablons au Mans est devenu officiellement le collège Costa Gavras.
Sur proposition du Conseil d’Administration et de la direction départementale des services de des services départementaux de l’Education nationale et accord du Conseil général de la Sarthe, il porte désormais le nom de ce cinéaste internationalement connu, d’origine grecque.
Une cérémonie à la fois pleine d’émotion et de convivialité a
marqué cette inauguration.
C’est la première fois qu’un collège Français porte le nom du cinéaste.
Cette dénomination consacre à la fois le travail fait par le collège et l’ensemble de l’équipe enseignante en direction du cinéma avec les élèves et les liens qui se sont tissés avec le metteur en scène depuis de nombreux mois.
Celui-ci est venu à plusieurs reprises évoquer avec les élèves et les sections des lycées du Mans travaillant sur le cinéma et l’image, ses travaux, les techniques et a pu donner des conseils généraux ou techniques.
Le Recteur d’Académie, le Préfet, le Président du Conseil général de la Sarthe et le Maire du Mans étaient présents et ont souligné ces liens et l’importance de la renaissance de ce collège des quartiers populaires avec un projet innovant.
Que tous les acteurs, direction, enseignants, élèves et parents soient remerciés.
Costa Gavras ému tout au long de la cérémonie m’a écrit à la suite un petit mot que je livre à tous
"Merci pour cette journée si particulière. Je dirais inoubliable. Elle l’ est pas la force des choses. Mais elle était aussi si inattendue pour moi, donc extraordinaire. "
Que vive longtemps la collège Costa Gavras

J’ai eu l’occasion de dire quelques mots. Voici le texte ayant servi de base à mon propos.

Monsieur le Recteur,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil général,
Monsieur le Maire,
Mesdames et messieurs les élus-es
Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale,
Monsieur le Principal,
Chers collègues enseignants,
Chers Ami-e-s,
Tout d’abord je souhaite remercier tous ceux qui sont présents et que je n’ai pu saluer.
Vous êtes nombreux et cela me réjouit.
Evidemment c’est un baptême un peu particulier.
C’est l’inauguration d’un nouveau nom, célèbre, qui ne laisse pas indifférents, qui ne me laisse pas indifférente.
Elle est spéciale et me touche pour au moins trois raisons.

D’une part c’est "mon" collège,

...du moins le dernier collège où j’ai enseigné au Mans et il a un esprit de résistance à l’adversité
Un collège attachant à bien des égards.
Attachant ne veut pas dire qu’il ait un cours tranquille.
Collège de ZEP puis appartenant au dispositif ECLAIR ce qui pour certains le connotent « en bas »€¦
Il a failli disparaître « éducativement » et administrativement parlant.
Il a brà»lé physiquement d’un geste criminel.
Il a réussi à renaître !
Et parler de renaissance n’est pas une formule creuse
Renaître c’est commencer une nouvelle vie et entrer dans un nouveau processus de vie propre aux êtres animés.
Il a été reconstruit et je salue évidemment le département et le Président du Conseil général et le maire qui ont apporté leur décisions et aides à cette reconstruction.
Il a pris un virage en ne se contentant pas d’être une agrégation de classes mais en affirmant sa vocation à valoriser des compétences et des talents. Il a choisi de spécialiser une partie de sa formation et d’initier des jeunes notamment de milieux populaires et modestes à un art qui s’adresse à tous mais qui, comme tout art, est souvent revendiqué comme un vecteur de distinction.
Enfin il s’est ouvert et continue de s’ouvrir aux lycées qui ont une spécialité analogue. Avant même que la loi de refondation de l’école ait mis l’accent sur la continuité des cycles au-delà des institutions, il s’agit là d’un exemple à noter.

L’autre raison de mon attachement est que collège a choisi de travailler, et j’y ai ma petite part, sur un langage à part entière, une langue nouvelle des 20 et 21ème siècles, la langue du cinéma, des images et des sons.

A une époque, où l’écrit est supporté par l’image et où l’éducation doit apprendre aux gens à parler entre eux en utilisant des supports variés, l’initiation faite est une opportunité de découverte des langages, une occasion d’ouverture et une fenêtre de motivation pour les enseignants et les élèves.
Qui mieux qu’un cinéaste internationalement connu, dont le nom est entré dans l’histoire du septième Art, qui est sollicité chaque jour pour parler de films, rendre hommage à ses collègues, défendre les intérêts des professionnels ou évoquer l’avenir de la culture européenne, pouvait être celui qui lui donne son nom.
Il a été le premier à lui apporter un soutien et un parrainage€¦il devient son nom.
Et son nom me remplit de fierté pour notre quartier, notre ville, notre département et je le dis notre pays.

Enfin la troisième raison de ma fierté est que ce nom évoque le cinéma et donc l’art et la culture.

Depuis l’origine des sociétés humaines, la participation à la vie créative et artistique, témoignent du caractère essentiellement culturel de la nature humaine.
Aujourd’hui ce lien est bien vivant.
D’une part, la participation à la vie culturelle est un véhicule efficace et efficient pour rapprocher et intégrer les individus ce qui dans nos sociétés est une préoccupation majeure !
D’autre part, cette même participation génère une activité économique facteur de développement. Les échanges sur lesquels elle s’appuie ne se limitent pas à des échanges de monnaie et ne portent sur des matières ou ressources rares€¦les ressources en question sont, ici, presqu’infinies.
De plus la culture donne à chacun, individus comme collectivités une place dans le monde €¦elle nous dit ce que nous sommes et créé des identités complémentaires.
Enfin la vie culturelle est de nature à faire progresser l’égalité. Elle est de nature à ce que les individus donnent le meilleur d’eux-mêmes.
En faisant de la culture et d’un homme de culture la référence à son histoire et à son projet le collège Costa-Gavras se veut un lieu possible de réussite scolaire et sociale.
Que tous ceux qui en sont des acteurs soient ici félicités et continuent d’être aidés !