Marietta KARAMANLI aux vÅ“ux des communes « Je souhaite que les lois rendent aux français l’égalité qui leur manque tant en cette période de crise ».

lundi 18 janvier 2010

Les manifestations organisées pour la cérémonie des vÅ“ux 2010 dans les différentes communes de la circonscription m’ont donné l’occasion quand j’ai pu y assister (plusieurs d’entre elles ayant lieu au même moment et parfois j’ai pu être retenue à Paris) de souhaiter a tous mes meilleurs vÅ“ux de santé, de réussite et de courage. J’y ai ajouté cette année un triple souhait 1) que les lois adoptées fassent « souffrir » les inégalités comme le disait déjà Condorcet, il y a deux siècles, 2) que l’Etat ne remette pas en cause ce qui marche même si collectivement on peut toujours améliorer les choses, 3) enfin que je puisse continuer, comme je le fais depuis 2 ans et demi, accompagner vos projets, aider les initiatives et encourager le changement que chacun entend porter.

Mes voeux à tous et trois souhaits formulés au début de cette nouvelle année

Monsieur Le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, chers amis et concitoyens,

Tout d’abord je souhaite vous remercier de votre invitation.

2010 est là.
A chacun d’entre vous, j’adresse mes meilleurs vÅ“ux de santé, de réussite et de courage.

Je souhaite que cette nouvelle année vous soit favorable et la moins dure possible pour vous et tous ceux qui vous sont chers.

J’ajouterai trois souhaits€¦ et je serai brève pour vous les exposer

Premier vœu
Je souhaite que la loi ou les lois rendent aux français non seulement la sà»reté mais surtout l’égalité qui leur manque tant en cette période de crise.
Depuis 1789, l’égalité est un droit naturel et Condorcet le disait, il y a déjà deux cent ans, « les lois doivent faire souffrir l’inégalité ».
Malheureusement cela ne semble pas la préoccupation de la classe politique dominante aujourd’hui.

Deuxième vÅ“u
Je souhaite que la loi construise et améliore et non effrite ou diminue ce qui marche dans notre pays.

Deux « petits », petits entre «  », exemples me suffiront à vous faire comprendre ma préoccupation.

La réforme des collectivités locales ne doit pas conduire à affaiblir le lien de proximité qui existe entre vous et vos élus et la possibilité à chaque niveau de répondre à vos besoins. On ne doit pas remplacer la citoyenneté par la bureaucratie.

L’éducation doit rester une priorité : pour cela il y faut des moyens et la volonté constante d’améliorer la qualité de ce qu’on y fait€¦par exemple on ne doit pas vouloir supprimer d’un trait de plume depuis un bureau un enseignement fondamental sous prétexte de faire des économies de « bouts de chandelles ».

Troisième vÅ“u
Je souhaite continuer auprès des communes, des associations et des citoyens comme individus le travail d’accompagnement que je peux faire.

C’est pour moi important de reconnaître les projets, d’aider les initiatives et d’encourager le changement que chacun entend porter. En un mot je souhaite continuer le travail de reconnaissance de chacun d’entre vous dans le respect.

Autrement dit je souhaite que malgré les difficultés et les aléas, 2010 soit une année de dignité pour chacun d’entre vous
Bonne année !

Ici aux voeux de la municipalité de CHANGE, en compagnie de Joë l Georges, Maire

Les voeux constituent l’occasion de remise de médailles et de récompenses des communes