Marietta KARAMANLI « Les comices de BOULOIRE et de MONTFORT LE GESNOIS 2009 : ouverts à la nouveauté, dynamiques, préoccupés de garder le meilleur du passé pour préparer le meilleur de l’avenir ! »

vendredi 25 septembre 2009

Alors que nous avons repris les uns et les autres nos activités habituelles, je souhaite prendre le temps d’écrire quelques mots sur les comices et manifestations qui ont marqué la fin d’aoà»t et le tout début septembre. Ils ont été, à l’image de notre département, ouverts à la nouveauté, dynamiques, préoccupés de garder le meilleur du passé pour préparer le meilleur de l’avenir ! Que tous ceux qui les ont organisés et y ont participé soient ici remerciés.

Marietta KARAMANLI au comice de Montfort Le Gesnois cette année exceptionnellement à Savigné l’Evêque, en compagnie du Président du Comice (5 septembre 2009)

Les comices 2009 des cantons de BOULOIRE et de MONTFORT LE GESNOIS

Les comices agricoles sont apparus au XIX ème siècle organisés par des associations d’agriculteurs dans le but de favoriser les échanges agricoles, d’améliorer les techniques et les productions et de récompenser les producteurs locaux pour leur intelligence et leur labeur.

Aujourd’hui encore les comices remplissent cette triple mission : faciliter les relations, faire découvrir les produits et les procédés, favoriser le développement économique.

Durant leur déroulement, organisateurs, exposants, et un public, toujours très nombreux, donnent une image fidèle de leur canton, de son agriculture et de son développement.

Ils sont à l’image de la Sarthe, ouverts à la nouveauté, dynamiques, préoccupés de garder le meilleur du passé pour préparer le meilleur de l’avenir.
Que tous ceux qui ont contribué à ces rendez-vous tant attendus et réussis soient ici remerciés.

Pour ma part et comme vous, je suis heureuse de découvrir tout ce qui nous est offert à la vue, à l’oreille et au goà»t, en un mot à nos émotions et à notre intelligence ; parallèlement je reste attentive aux doléances et demandes qui sont aussi exprimées à ces occasions.

La fête du Cheval à SAVIGNE l’EVEQUE

Chez les Grecs anciens, le cheval était un animal à la fois populaire et sacré.
Populaire car il était utile et pouvait être soumis. Sacré, car il incarnait, pensait-on, la connaissance et chevauché par les Dieux il assurait leur passage de leur monde vers celui des humains.
Pouvait on trouver meilleur symbole pour célébrer le comice agricole du canton de Montfort le Gesnois et la désormais habituelle fête du cheval de Savigné l’Evêque qui accueillait cette année le comice ? Assurément non !
L’animal symbolise bien le caractère populaire de ces deux manifestations et incarne le caractère un peu magique qui fait que pendant quelques jours l’ensemble de la population s’est retrouvée pour célébrer et fêter le travail de l’année et récompenser ceux qui avaient fait preuve d’opiniâtreté et d’intelligence.

Au-delà du symbole, je remercie et félicite à nouveau toux ceux qui ont contribué à la bonne organisation de ces manifestations populaires et « sacrées » au cÅ“ur de nos concitoyens.