Possible suppression d’un collège dans les quartiers Sud du MANS, Marietta KARAMANLI "Les raisons de mon opposition, ma demande d’une concertation avec les parents d’élèves et les enseignants"

jeudi 18 mars 2010

Suite à des informations évoquant la possible fermeture d’un collège dans les quartiers Sud du Mans (sont évoqués les collèges du Val d’Huisne aux Sablons où j’ai travaillé et celui du Ronceray), j’ai déjà indiqué et rappelé que je m’opposais à la fermeture d’un collège quel qu’il soit si les moyens et la qualité n’étaient pas préservés alors même les enfants les fréquentant n’ont pas les mêmes chances que dans d’autre quartiers. J’ai écrit à l’Inspecteur d’Académie pour lui demander une concertation publique avec les parents d’élèves et les enseignants sur la question.

Ma Lettre à l’Inspecteur d’Académie de la SARTHE

Le 16 mars 2010

Monsieur Emmanuel ROY
Inspecteur d’Académie
de la SARTHE
Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale
Cité Administrative
34, rue Chanzy
72071 Le Mans Cedex 9

Monsieur l’Inspecteur,

Je me permets d’attirer votre attention sur les réflexions que vous entendez mener sur l’avenir des collèges ( Ronceray ou Val d’Huisne) des quartiers du Sud du MANS et qui pourraient conduire à la fermeture d’un des établissements.
J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur ce sujet considérant que devait primer l’intérêt des élèves des quartiers qui y sont scolarisés.
Moi-même ancienne enseignante d’un de ces collèges je connais la motivation des équipes enseignantes pédagogiques et leur implication dans les projets en faveur des élèves et de leurs familles et je sais le service de qualité que rendent ces établissements de proximité.
Un nombre réduit d’élèves par classe quand cela est possible, des moyens supplémentaires permettant à l’établissement de mener à bien des projets ouverts sur l’extérieur du quartier, une grande collaboration des équipes et une évaluation des pratiques sont indispensables pour assurer la réussite du plus grand nombre d’élèves. Les résultats des établissements depuis qu’ils bénéficient du dispositif « Ambition réussite » montrent d’ailleurs un taux de réussite au brevet en augmentation de 20 % !
En 2004 le rapport de la commission du débat national sur l’avenir de l’école préconisait déjà s’agissant du collège, une certaine personnalisation des apprentissages ce que permettent des établissements de taille humaine, avec des moyens suffisants et une reconnaissance des équipes et familles.
L’amélioration des résultats tient aussi à une bonne coordination entre écoles maternelle et primaire et collège où l’accent est notamment mis sur l’apprentissage du français, ce que remettrait en cause la fermeture d’un des établissements et le regroupement des élèves sur un autre site éloigné de leur secteur d’origine.
Par ailleurs il y aurait à craindre une augmentation significative du nombre d’élèves sur le site de regroupement ce qui ne manquerait pas de poser la question de la nécessaire personnalisation des apprentissages.
L’ensemble de ces raisons m’amène à vous demander de réaliser, en lien le conseil général, une concertation publique avec les parents d’élèves et les enseignants concernés.
Vous remerciant par avance de votre attention, je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur, à l’assurance de mes salutations les meilleures.

Marietta KARAMANLI.