Marietta KARAMANLI interroge le ministre des transports sur les nombreux retards qui touchent le TGV entre Le Mans et Paris

vendredi 17 janvier 2014

Dans une question écrite parue au Journal Officiel le 7 janvier dernier, j’ai interrogé le ministre des transports sur la régularité des trains à grande vitesse entre le Mans et Paris. Une étude de l’Institut National de la Consommation a mis en évidence que 15 trains sur 100 avaient un retard de plus de trente minutes. Par ailleurs de nombreux usagers constatent des retards moins importants mais significatifs y compris dans la mise en place des TGV à Paris.
De plus l’augmentation du trafic sur la ligne Paris-Rennes qui contournera Le Mans se fera sur le même tronçon de ligne à grande vitesse entre Paris et le Mans, de quoi augmenter les risques de retard pour tous les TGV sur celui-ci.
J’ai demandé au ministre le retard médian dans les deux sens, c’est à dire le temps supplémentaire à partir duquel 50 % des trains sont au dessus de ce délai, et les mesures prises et envisagées pour prevenir et lutter contre ces retards.

Question N° : 47405 de Mme Marietta Karamanli ( Socialiste, républicain et citoyen - Sarthe )

Ministère interrogé > Transports, mer et pêche

transports ferroviaires / Le Mans-Paris. régularité
Question publiée au JO le : 07/01/2014 page : 26

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur les retards enregistrés sur la ligne à grand vitesse entre Le Mans-Paris.

Selon une étude réalisée par l’institut national de la consommation les retards de trente minutes ou plus (plus de 29 minutes et 55 secondes) sur cette ligne ont touché environs 15 trains sur 100 entre juillet 2012 et juin 2013.

Parallèlement de nombreux usagers ont constaté des délais plus longs de mise à quai des TGV à la gare Montparnasse.

La construction de la future ligne augmentera le trafic à la sortie de Paris et posera alors la question des retards dus possiblement à cette surcharge.

Elle lui demande donc quels sont la répartition par nature (accidents, incident matériels roulants et lignes, intempéries etc.) des causes de retard de 30 minutes et plus des trains venant de l’ouest et s’arrêtant au Mans, les retards médians des trains venant de Paris à la fois au-delà et en deçà des trente minutes, enfin les mesures envisagées pour prévenir la dégradation de la régularité des trains venant ou partant du Mans.

Texte de la réponse