« Mieux protéger les voyageurs victimes de la faillite de compagnies aériennes proposant des vols en Europe, ma question écrite au gouvernement parue cet été » par Marietta KARAMANLI

0 0
Read Time:1 Minute, 51 Second

 

Il y a désormais plusieurs semaines j’ai interrogé le Gouvernement sur la nécessité de mesures en faveur des passagers aériens menacés de difficultés pour rentrer en France ou dans un autre État européen suite à la faillite ou mise en règlement judiciaire de la compagnie aérienne sur laquelle ils devaient voler.

Ma question est parue au Journal Officiel le 30 juillet 2019.

J’écrivais « Ces dernières années, plusieurs compagnies aériennes ont fait faillite laissant leurs clients qui ont acheté directement leurs billets auprès d’elles sans vol ni droits pour obtenir une compensation. »

C’était avant que le 2 septembre Aigle Azur ne soit déclarée en faillite (la chaîne LCI pouvait écrire le 6 suivant « Dans les prochaines heures, des milliers de passagers vont donc se retrouver bloqués au Portugal, au Mali et en Algérie ». https://www.lci.fr/population/aigle-azur-en-faillite-la-galere-pour-des-milliers-de-passagers-2131502.html

C’était avant que la compagnie XL Airways « avec des milliers de passagers en situation compliqué » (dans Ouest France https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/xl-airways-les-passagers-dans-un-trou-d-air-quelles-sont-les-pistes-pour-un-remboursement-6529259

ne se déclare il y a quelques jours , elle, en cessation de paiement.

Enfin c’était avant que la compagnie Thomas Cook ne soit déclarée elle aussi en faillite cette semaine 10 000 Français seraient concernés par l’ »annulation de vols retour et de vols aller… https://www.europe1.fr/societe/les-malheurs-de-cecile-et-francois-pris-au-piege-par-la-faillite-de-xl-airways-et-de-thomas-cook-3921185

Dans ma question écrite j’ai donc proposé « un mécanisme de protection pourrait être envisagé et s’appliquer aux compagnies aériennes de l’Union européenne et éventuellement aussi aux transporteurs non-UE, pour tous les billets vendus dans l’UE en s’inspirant de ce qui est appliqué au niveau des agences de voyages et tours opérateurs intervenant en France qui garantissent financièrement la défaillance d’un prestataire. »

J’attends la réponse de la ministre sur ce point que je considère important pour les consommateurs et voyageurs.

Lire ma question écrite et la réponse à venir de la ministre sur le site de l’Assemblée Nationale.

About Post Author

Marietta

Députée, Conseillère municipale du Mans, Conseillère communautaire Le Mans Métropole
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%