Marietta KARAMANLI

Députée de la SARTHE, 2ème circonscription, "Avec vous et pour vous"

Marietta KARAMANLI « Election du Maire du Mans par le conseil municipal pour la fin du mandat jusqu’en mars 2020 : ma proposition d’un binôme garant de la continuité, exemplaire en termes de partage des responsabilités homme et femme et permettant une politique réfléchie collectivement »

mardi 19 juin 2018

Les habitants du Mans ont perdu leur maire, élu en 2002, réélu en 2008 et 2014. Il était aussi le président de la Communauté urbaine depuis 1989.

Il n’y aura pas d’élections du maire et de l’équipe municipale par la population et par le suffrage universel avant mars 2020.

J’ai défendu quelques jours avant le conseil municipal devant les élus du groupe socialiste et apparentés la candidature d’un binôme une femme et un homme à deux responsabilités distinctes Maire et Présidence de Le Mans Métropole avec un double souci, assurer une continuité de la majorité et refuser de faire des femmes des candidates de second rang ou subsidiaires. Il s’agissait aussi d’éviter la personnalisation pendant une période de transition.

Il ne s’agissait pas pour moi de chercher la facilité ; si j’ai entendu participer activement à cette fin de mandat c’est que justement que j’estimais que c’était difficile.

Lors de ce mandat débuté en 2014  je me suis exprimée de façon libre à plusieurs reprises sur certains projets ou dossiers non pour m’opposer mais plutôt pour m’interroger… c’était le cas de l’organisation de la semaine et des rythmes scolaires, de l’attractivité de de la ville ou encore de son développement.

J’ai porté à l’Assemblée Nationale et dans les ministères les dossiers utiles ou d’avenir pour notre ville.

Je continuerai. Ma parole et mon vote seront dictés par le souhaite d’être utile aux mancelles et manceaux.

Ma détermination est intacte et entière à porter un projet avec une équipe qui rassemble au-delà des seuls accords d’appareils et dans laquelle les mancelles et manceaux se retrouvent.

Voici la déclaration que j’ai faite devant le conseil municipal qui a désigné un nouveau maire jusqu’en mars 2020.

Jean-Claude BOULARD, notre Maire, nous a quittés laissant en partage un travail fait pendant plus de trente ans à la tête de Le Mans Métropole et pendant plus de 15 ans comme Maire.

Ce travail est un héritage commun, fait de rigueur et de défense de notre ville et d’un contrat passé devant et avec nos concitoyens. A la suite de son décès j’ai fait une proposition aux deux candidats qui s’étaient déclarés au sein du groupe des élus socialistes et apparentés pour désigner celle ou celui qui assurerait la fin du mandat municipal et / ou communautaire pour les 18 mois restants. J’ai souhaité qu’on puisse travailler ensemble, sur un binôme paritaire, et concrétiser à plusieurs les projets engagés par Jean-Claude Boulard. Cela aurait été une belle façon de rendre hommage à son travail, et aussi de ne pas personnaliser la fin de ce mandat. Cette proposition n’a pas été retenue par le groupe par 12 voix contre 10. Les intérêts immédiats prévalent souvent sur les intérêts à plus long terme, c’est une faiblesse de la politique contre laquelle nous devons tous nous prémunir.

Nous sommes dans une fin de mandat. J’ai toujours respecté des règles fixées par d’autres à un autre niveau. Je ferai le chemin tel que je l’ai fait avec le souci du bien commun des manceaux. Beaucoup de personnes qui me rencontrent me disent que je travaille beaucoup, que je suis toujours sur le terrain, toujours accessible, disponible, et me tenant hors des calculs d’appareils et de clans. Je reste libre. Je l’ai toujours été. J’ai soutenu les projets et ai fait part quand il fallait de mes interrogations, pour les améliorer, les dépasser et faire mieux. Je pense par exemple à certains projets concernant l’éducation et la semaine d’école, le développement économique et universitaire, la santé, l’habitat… Je le répète j’ai une culture de la liberté héritée de mes parents gens modestes et résistants qui m’ont appris la dignité et la solidarité.

Ma détermination est intacte pour mener des projets sur le fond qui donneront toute sa place et ses atouts au Mans. Je vais poursuivre le dialogue avec les mancelles et les manceaux comme je l’ai toujours fait. Un très grand nombre de témoignages reçus me disent avoir confiance dans ce que je représente et dans la défense les intérêts du Mans que je réalise au quotidien comme députée et élue locale.

Je terminerai en évoquant la place des femmes qui ne peut être seulement une question de convenance mais doit être une affaire conviction. J‘ai signé ici un texte avec plusieurs élus qui disaient ceci, je cite « Nous devrons aussi consolider la parité, pas seulement en termes numériques, mais en termes de responsabilités : autant de femmes que d’hommes aux responsabilités stratégiques. ». Certains l’ont oublié une fois signé mais un engagement reste un engagement.

Je le crois et cela reste une conviction. C’est comme cela que la confiance existe dans une communauté en faisant ce qu’on dit après l’avoir réfléchi Notre ville doit être l’affaire de tous, des femmes et des hommes, de toutes les générations, de tous ceux qui sont sa force et sa richesse. Je serai à son service et au service de nos concitoyens avec cette idée simple et combien ambitieuse pour tous en contribuant et en construisant un projet qui donne à chacun plus de facilité au quotidien et plus de force aux atouts de notre ville et de notre métropole.

Marietta KARAMANLI


Ma déclaration reprise et commenté par et dans la presse locale « Marietta KARAMANLI réglo mais pas taiseuse »