Marietta KARAMANLI

Députée de la SARTHE, 2ème circonscription, "Avec vous et pour vous"

Inauguration d’une nouvelle ligne de production à CLAAS TRACTOR, Marietta KARAMANLI « Il faut soutenir les projets qui consolident la filière et l’emploi »

dimanche 6 juin 2010

120px-CH-Zusatztafel-Traktor-svg.png

Lundi 17 mai j’étais présente à l’inauguration de la nouvelle ligne de peinture de l’entreprise CLAAS TRACTOR au MANS. Cet investissement décidé il y a plusieurs mois a pour objectif d’augmenter la production et devrait ancrer localement l’entreprise.


Cette nouvelle ligne assure la peinture des éléments mécaniques du tracteur : pont, moteur, …ce que les spécialistes appellent « la poutre ».
Cette nouvelle technologie permet d’obtenir une très haute résistance à la corrosion tout en limitant l’impact environnemental.
Alors que la crise n’est pas encore à ranger dans la catégorie des événements passés, l’exemple de Claas Tractor montre que des entreprises peuvent être tournées vers l’avenir et consolider l’emploi local même s’il est à noter qu’entre l’été et le début 2010 l’usine était en chômage technique et que les salariés ont connu une vague de départ volontaire concernant 70 personnes.
Ulrich JOQUEM, Pdg du groupe dit « croire au développement de l’agriculture au niveau mondial et donc au développement du machinisme agricole ».
Après une période d’incertitude, le centre d’essais devrait voir le jour en SARTHE créant 23 emplois et une cinquantaine à venir.
L’objectif est d’être prêt pour la sortie de crise et pouvoir maintenir les projets à long terme.
[[Il est à noter que la loi de finances pour 2010 a supprimé la taxe professionnelle qui taxait les facteurs de production et pas les résultats. Son remplacement, voulu par le Président de la République, par une contribution locale d’activité, basée sur le foncier, et par une cotisation complémentaire basée sur la valeur ajoutée des entreprises conduit à taxer la valeur ajoutée qui est à plus de 60 % du travail ce qui peut conduire à pénaliser l’emploi. Ainsi l’investissement industriel ne bénéficie plus en impôts aux collectivités locales alors même que la nouvelle imposition pourrait pénaliser l’emploi!]]
Attentive à la question du développement industriel, notamment dans les secteurs automobile et du machinisme agricole et ayant déjà fait plusieurs propositions dans ce domaine, j’entends bien soutenir les projets allant dans le sens d’une consolidation de l’emploi.