La lettre de Marietta KARAMANLI votre députée (juin 2020)


Marietta KaramanliMarietta Karamanli

 

Députée de la Sarthe
Cantons du MANS, de CHANGÉ et de SAVIGNÉ-L’ÉVÊQUE
Conseillère municipale et communautaire du MANS Métropole

 

 


Chère Madame, cher Monsieur,

Tout d’abord j’espère que vous-même et vos proches allez bien.

Après cette grave crise sanitaire, des mesures doivent être prises pour en éviter le retour et retrouver un cours aussi normal que possible.
Tout au long de ces dernières semaines, j’ai été présente à l’Assemblée Nationale et ai pris des initiatives.

L’année dernière, à cette même période, je vous avais rendu compte de mon activité.
Je continue cette année en utilisant autant que possible l’envoi par la poste et le net.

Je reste attentive à vos demandes et engagée à vos côtés.

Bien à vous.

MES ACTIONS PENDANT LE CONFINEMENT, SUR LE TERRAIN

  • NON à la fermeture de classes à la rentrée

    • J’ai demandé à M. Blanquer que les décisions de fermeture de classes soient revues pour tenir compte des mois de confinement, des hésitations, et de la fin d’une année qui ne s’achèvera pas normalement pour les écoles et les enfants.
  • SOUTENIR l’économie, grâce à un nouveau dispositif d’assurance

    • J’ai cosigné 5 propositions de lois et 2 résolutions. L’une de ces propositions vise à instituer une contribution exceptionnelle des assureurs et étendre pour les contrats à venir la garantie « pertes d’exploitation » dans le cadre d’un nouveau risque, celui de catastrophe sanitaire
  • DÉFENDRE les secteurs économiques en difficulté

    • J’ai sollicité le Préfet, les ministres, et collectivités territoriales, pour que les décisions administratives prennent en
      compte la situation difficile de différents secteurs économiques : artisans, auxiliaires médicaux, secteur du bâtiment
      et de la construction, presse, rapatriements de l’étranger…
  • SAUVER le milieu associatif et culturel

    • Les effets de la crise vont être durables pour ce secteur. Un fonds spécial en vue d’aider les professionnels et l’ensemble
      du secteur y compris non marchand pourrait être financé par la taxation des géants du numérique (Google, Apple…),
      leurs revenus sont globalement peu ou pas taxés, et proviennent, entre autres, de la vente de produits culturels dont
      ils tirent un large profit.
  • OUI au respect des mesures sanitaires à l’école

    • Le 19 mai, j’ai interrogé le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse sur la situation dans notre département, sur les consignes et sur les services mis en place pour le retour en classe.
  • POUR LA GRATUITÉ des masques de protection

    • Dès le 5 mai en séance publique, j’ai interrogé le gouvernement sur le port des masques de protection. Ils ne sont pas
      gratuits. Tous ne sont de qualité égale ou du moins doivent faire l’objet d’un changement plus ou moins fréquent.
    • Par ailleurs leur achat, leur renouvellement ou entretien vont coûter quelques dizaines d’euros par mois aux Françaises
      et Français qui doivent aller travailler, aux enfants qui devront en porter, enfin à tous celles et ceux qui doivent
      sortir.
    • J’ai interrogé le ministre de la santé sur les masques et leur qualité, le contrôle fait du port et les aides pour les plus modestes. J’avais signé un amendement visant à en assurer la gratuité ou la prise en charge via une réduction ou un crédit d’impôt (sorte de remboursement).
  • GARANTIR l’accès aux masques aux professionnels du maintien à domicile

    • Le 12 mai, j’ai demandé au ministre de la santé la garantie de l’accès de tous les professionnels du maintien à domicile aux masques dès lors qu’ils sont chargés d’une fonction d’aide et de soutien aux actes de la vie courante des personnes isolées, âgées, dépendantes,
      qu’ils interviennent pour le compte d’une association ou d’une organisation de soins, et quel que soit leur statut (salarié, indépendant ou libéral).
  • Surblouses : MOBILISATION GAGNANTE pour protéger nos soignants et faire face à la pénurie

    • À mon initiative, près de 250 couturières bénévoles et avec l’aide d’une association d’insertion ont produit 1 500 surblouses pour l’hôpital, les
      maisons de retraites, les cabinets médicaux, dentaires ou infirmiers.
    • Un grand bravo à toutes et tous.

 

Pandémie
LA RÉPONSE SANITAIRE EUROPÉENNE, EST-ELLE À LA HAUTEUR ?

J’ai mené de premières auditions avec des experts (médecins, juristes, …) et des personnes engagées sur le terrain, comme rapporteure
pour l’Assemblée nationale. Des mesures doient être prises pour améliorer l’intervention de l’Europe. J’ai proposé :

  • La création d’une force médicale et soignante capable d’intervenir dans tout pays dès un début d’épidémie.
  • La relocalisation de la production de certains produits (médicaments ou dispositifs de soins) sur le territoire européen et garantir leur disponibilité pour être indépendant.

Identité numérique

COMMENT PROTÉGER VOS DROITS SUR LE NET ?

Créée en octobre 2019, la Mission d’information sur l’identité numérique dont je suis présidente, a pour objet d’examiner et de proposer comment protéger son identité sur internet alors même que l’Europe a prévu que chaque état devrait proposer une carte d’identité numérique. Vous achetez sur le net ou devez faire des formalités administratives ;

  • quels seront vos droits ?
  • Comment les protéger ?
  • L’État peut-il déléguer à un autre la protection de votre identité et de vos informations personnelles ?

Autant de questions importantes auxquelles la mission essaiera de répondre.
Vous pouvez contribuer en m’écrivant directement : contact@mariettakaramanli.fr

Sécurité

J’ai écrit au ministre de l’Intérieur pour demander plus d’agents pour surveiller l’espace public et instruire des affaires de trafic d’humains et de migrants et des violences qui vont avec. Les autoroutes et le train font que notre département connaît une augmentation des délits.

La lettre de votre députée N°16 juin 2020