Marietta KARAMANLI « Retraités : ma question au Gouvernement pour améliorer les retraites modestes via notamment la fin du gel des pensions et la remise en cause de l’augmentation de la CSG »

0 0
Read Time:2 Minute, 7 Second

 

J’ai interrogé par une question écrite parue au Journal Officiel le 17 juillet 2018 la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des retraités au regard de l’évolution de leur pouvoir d’achat. Il s’agit d’une question sensible puisqu’une partie de ceux-ci (8 % en 2014)  vivent sous le seuil de la pauvreté et que des disparités importantes notamment géographiques existent. De plus les chiffres exprimés en moyennes ne rendent pas compte des écarts existant.  Les retraités les plus modestes ont vu leur pouvoir d’achat net se dégrader du fait des hausses de prélèvements sociaux sur les retraites, évolutions propres à certains régimes et des hausses affectant les dépenses contraintes comme par exemple le gaz, l’électricité, ou les carburants.

J’ai demandé au Gouvernement ce qu’il entendait faire et quelles mesures il envisageait  pour améliorer la trajectoire des retraites notamment modestes ou moyennes via notamment la fin du gel des pensions et la remise en cause de l’augmentation de la CSG.

Je reste mobilisée sur ce dossier.

Marietta KARAMANLI

Le texte de ma question écrite telle que parue au Journal Officiel et sur le site de l’Assemblée Nationale

Texte de la question

Mme Marietta Karamanli attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des retraités. Selon les données de l’INSEE près de 8 % des retraités (données 2014) vivent sous le seuil de pauvreté. Néanmoins, les disparités géographiques sont importantes et les moyennes recouvrent des inégalités. Depuis 1987, les pensions versées par le régime général de la sécurité sociale évoluent selon l’inflation ce qui devrait garantir leur pouvoir d’achat. Néanmoins plusieurs facteurs conduisent à créer une différence estimée pour les retraités les plus modestes entre 4 % et 6 % entre ressources et pouvoir d’achat après un peu plus d’une vingtaine d’années de retraite : évolution des pensions versées par les autres régimes (Agirc, Arcco, fonction publique) ; hausses des prélèvements sociaux et des impôts ; augmentation des dépenses contraintes (gaz, électricité, carburants). Le pouvoir d’achat net s’est dégradé au milieu des années 1990 pour les retraités qui ont subi les hausses de prélèvements sociaux sur les retraites et les évolutions propres au régime Agirc ou aux régimes de la fonction publique. Elle lui demande quelles mesures sont envisagées pour améliorer la trajectoire des retraites notamment modestes ou moyennes via notamment la fin du gel des pensions et la remise en cause de l’augmentation de la CSG et ce dans un contexte de reprise de l’économie mondiale.

Source image : wikimedia commons

About Post Author

Marietta

Députée, Conseillère municipale du Mans, Conseillère communautaire Le Mans Métropole
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%