« Ma demande il y a déjà deux mois de mesures pour l’hôpital face à un rebond du COVID » par Marietta KARAMANLI

0 0
Read Time:1 Minute, 55 Second

Dès la fin août, il y a donc deux mois, j’alerte le Gouvernement sur les mesures en faveur des hôpitaux pour faire face à la prise en charge des malades COVID et tous les autres.

Dans une question écrite parue au Journal Officiel dès le 1er septembre 2020 je me suis inquiétée de la situation des et dans les hôpitaux publics dans la perspective d’un « rebond» de la COVID.

Ma question http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-31976QE.htm sur le site de l’Assemblée Nationale

A ce jour je n’ai pas reçu de réponse alors même que des mesures visant l’ensemble de la population sont déjà prises (couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin, interdiction de fêtes familiales et amicales, au restaurant limitation à six du nombre de clients par table et l’enregistrement du nom des clients pour faciliter la recherche des personnes contacts)…et que d’autres plus restrictives pour nos libertés pourraient être annoncées en fin de semaine.

Je notais dans ma question que si 29 000 patients pourraient être admis en réanimation, plusieurs organisations professionnelles faisaient état de 12 000 lits disponibles (5 000 existants, 5 800 lits de soins intensifs, et 7 000 de surveillance continue adultes), et ce, au prix d’une réorganisation de l’activité habituelle des services, du report de soins pour d’autres patients et de la réaffectation de personnels pris sur les services non-Covid.

Je notais qu’en mars et avril et début la réponse avait été possible « grâce à la présence et à l’aide de personnels soignants, parfois retraités ou reconvertis, non hospitaliers. Une certaine déception existe après le « Ségur de la santé », la fatigue des mois précédents est là, et les effets en termes d’attractivité sont à venir. Un collectif en faveur d’un nouveau « Ségur 2 » a mis en évidence l’absence de mesures pour plusieurs métiers des établissements de soins et des demandes non discutées (par exemple en faveur des jeunes médecins) ».

Par ailleurs la protection des personnes les plus fragiles doit être la priorité.

Je demandais et continue de demander pour la période que le Gouvernement prenne dans les plus brefs délais des mesures pour faire face aux défis des semaines à venir.

Je reste sur ce sujet très mobilisée et à vos côtés.

About Post Author

Marietta

Députée, Conseillère municipale du Mans, Conseillère communautaire Le Mans Métropole
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%