« Mes vœux 2020 au Mans, environ 700 personnes venues, un spectacle apprécié, un moment d’hommage et une convivialité partagée » par Marietta KARAMANLI

0 0
Read Time:5 Minute, 29 Second

Le 25 janvier comme chaque année, j’ai présenté au Mans, après avoir organisé une 1ère manifestation à SURFONDS, mes voeux aux élus, aux responsables d’associations, à nos concitoyens.

Cette manifestation a réuni environ 700 personnes d’abord autour d’un spectacle varié et prenant (chanteuses,  à l’honneur, danseurs de danse traditionnelle sarthoise et danseuse de danse du ventre « réinventée »), puis d’une prise de parole et d’un verre et de la traditionnelle galette.

Je remercie l’ensemble des participants, bénévoles, Mancelles et Manceaux et toutes celles et tous ceux qui m’ont indiqué être avec vous!

Marietta KARAMANLI

 

 

Quelques photos

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Le texte ayant servi de base à mon propos et à mes voeux

Cher-e-s concitoyens et concitoyennes, cher-s-s amis-e-s,

Ce dernier terme englobant ici, toutes celles et tous ceux présents !

2020 est une nouvelle année…

Bien que n’étant pas une adepte de l’horoscope, j’ai eu la curiosité, à un moment perdu, (ils sont peu nombreux actuellement, je vous l’assure) de lire ce qui nous attendait cette année.

On m’annonce en tendance générale une année de changements…on me dit, je cite «les anciens schémas de pensées s’effondrent pour laisser place à des champs d’actions bien plus larges. ».

Les auteurs ne se sont pas foulés…il suffit de lire les journaux régulièrement depuis des années pour y trouver confirmation de qui nous est prédit !

Nous le savons bien la période donne à connaître des crises : crise sociale ; crise écologique ; crise sanitaire ; …

Jean Jacque ROUSSEAU disait la crise c’est une « phase grave dans l’évolution des choses ».

Les choses changent …mais changent-elles dans le bon sens ?

C’est autrement dit la question que beaucoup de nos concitoyens se posent, me posent et que vous vous posez.

Je n’ai pas une réponse ni assurée ni définitive.

C’est à nous de donner un sens à un mouvement marqué par des évènements internationaux, nationaux et locaux et d’« imprimer » si j’ose dire une marque qui concilie la justice et l’efficacité.

Ce qui trouble notre époque c’est que beaucoup de nos institutions publiques, privées, religieuses aussi sont, elles-mêmes en quête de sens…

Elles distillent une petite musique où les citoyens, les usagers, les clients, les croyants sont au cœur de leurs préoccupations mais dans les faits elles semblent s’ingénier à faire le contraire de ce qu’elles prétendent incarner.

Je n’ai pas de réponse mais je pense que la méthode consistant à partir non pas du haut mais des expériences et de l’expertise des gens est une bonne méthode

Leur donner la parole de façon ciblée ;

Parler à toutes et tous avec empathie ;

Avoir des propositions alternatives quand celles proposées et appliquées apparaissent non efficaces et justes constitue un bon début de réponse !

Et en dernier lieu se confronter si cela est nécessaire au sens « du face à face contradictoire ».

Beaucoup de nos positions politiques ont des fondements moraux.

Le Président OBAMA donnait un peu avant Noël un conseil pour éviter,  au moment des fêtes de fin d’année, les crispations et les disputes familiales ou entre amis, sur des sujets qui fâchent !

Il disait de :

– Ne donner pas de leçon aux autres.

– Laisser les parler de leurs expériences de façon ouverte ;

–  Amener les à se poser des questions pour savoir s’ils ne partagent pas la même expérience et amener les à en tirer des conséquences pour eux-mêmes et  pour les autres…

ça ne marche dans tous les cas et sur tous les sujets mais essayez…et venez partager votre expérience…

Évidemment ça suppose du temps mais je suis par nature plus séduite par ce travail au quotidien que par tout argument de celui qui décide seul !

Vous le savez mes préoccupations au fond ne changent pas :

– l’éducation et la réussite pour le plus grand nombre ;

– la sécurité ;

– la santé et un environnement sain ;

– la mise au plus près des habitants des services ;

– la solidarité ;

– l’attractivité à nos territoires par leurs patrimoines et leurs innovations.

Derrière ces termes généraux, je retrouve mes combats et vos batailles :

–        l’emploi et les entreprises industrielles qui ferment et doivent être réinventées ;

–        le maintien et l’installation de services au public et publics ;

–        la solidarité face aux aléas personnels et aux catastrophes naturelles ;

–        le développement de formations tout au long de la vie.

Etc…

Mes interventions récentes à l’AN ou encore à venir retracent ma mobilisation sur ces sujets qui nous réunissent.

Cette semaine j’interrogerai le gouvernement sur la situation de celles et ceux qu’on appelle les « oubliés de la canicule » (et sil sont nombreux en Sarthe) celles et ceux dont la maison connaît à la suite d’évènements climatiques une détérioration grave dont ils ne peuvent supporter les travaux… sans classement en catastrophe naturelle rien d’advient !

La semaine suivante j’interrogerai la ministre de la santé sur la question des réanimations pédiatriques et néonatales au Mans et dans le département en lui faisant plusieurs suggestions.

J’entends aussi déposer deux propositions de loi dont une vise, sans enlever les prérogatives essentielles du chef de l’État à redonner plus de poids au Parlement et au Gouvernement.

Si certains n’évoquent que la stabilité des gouvernements, ils oublient que toutes les grandes lois de notre République l’ont été par des assemblées diverses qu’il a fallu rassembler sur des objets qui aujourd’hui durent : la laïcité, les associations, les syndicats, la liberté d’expression, les lois sociales et j’en passe.

Il faut parfois renouer un peu avec le passé pour être efficace !

Localement vous le savez, et je vous confirme ce que vous avez lu et entendu, je serai candidate tête de liste au MANS avec une équipe nouvelle, soudée et compétente

J’aime cette phrase de Marguerite Yourcenar qui disait « on est bien que libre et cacher ses opinions est encore plus gênant que de couvrir sa peau… »

Pour en revenir à notre rencontre, j’ai un seul message : écouter les gens ; les amener à réfléchir à leur propre expérience ;  valoriser notre humanité et faire que le changement et le progrès profitent à toutes et tous.

Un verre ensemble en sera le premier pas !

Merci de votre attention !

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%